L'implant dentaire, alternative confortable au dentier

Certaines de vos quenottes n'ont pas résisté au temps et vous songez à les remplacer. Vous avez entendu parler de l'implant dentaire, mais l'opération vous fait un peu peur ? Voici tout ce qu'il faut savoir avant de prendre sa décision.

Il est loin le temps où nos grands-parents manquaient d'avaler leur dentier en buvant leur soupe. Aujourd'hui, de multiples solutions existent pour remplacer des dents manquantes, avec le plus de discrétion et de confort possible. Parmi les innovations des 30 dernières années, l'implant dentaire est aujourd'hui particulièrement en vogue. Il permet de remplacer une ou plusieurs dents, sans mutiler celles qui sont saines, à l'inverse du bridge, et avec la certitude pouvoir croquer dans une pomme sans perdre son râtelier !

L'opération se déroule en plusieurs étapes et sur plusieurs mois. Avant toute chose, il faut vous adresser au bon professionnel, qu'il soit chirurgien-dentiste, chirurgie maxillo-facial ou stomatologue. Demandez conseil à votre dentiste, il saura vous orienter.

 

 Etape 1

Ce chirurgien va d'abord vérifier l'état de votre mâchoire. En effet, il faut que l'os qui accueillera l'implant soit suffisamment dense et solide. Faute de quoi, l'échec est quasi assuré. Ces dernières années, de nouvelles techniques permettent de "fabriquer"un os plus solide, via une greffe par exemple. Ne perdez donc pas espoir si le premier bilan n'est pas très bon.
 

 Etape 2

Si vous remplissez toutes les conditions, vous pourrez alors passer à la phase de l'opération. Le chirurgien va inciser la gencive et décoller un lambeau de peau, puis percer un trou dans l'os de la mâchoire. Il y insèrera un petit cylindre en titane, destiné à remplacer la racine de la dent, puis ressuturera la gencive. Le geste est réitéré autant de fois qu'il y a de dents à remplacer.
 

 Etape 3

Vous n'avez rien de particulier à redouter durant cette étape puisqu'il s'agit d'une simple attente. En effet, avant de poser les fausses dents, il faut que l'implant en titane, qui remplace la racine, soit solidement arrimé à la mâchoire. Et pour ce faire, il faut que l'os se soit consolidé autour, jusqu'à ce que l'implant fasse partie de la mâchoire. Cela prend six mois en moyenne. Le risque de rejet est faible : 2% à 5 %. Si vous êtes fumeur, ce risque est tout de même deux fois plus élevé. Pendant toute cette période, il est possible de poser une prothèse par-dessus la gencive, afin d'avoir tout de même des dents.
 

 Etape 4

Le chirurgien va vous convoquer pour une nouvelle opération, moins lourde cette fois : il s'agit de rogner sur la gencive pour découvrir les têtes des implants, afin de pouvoir ensuite fixer les nouvelles dents dessus.
 

 Etape 5

Quelques semaines plus tard, une fois que tout sera bien cicatrisé, le chirurgien va réaliser une empreinte de votre mâchoire, afin de réaliser ensuite des prothèses parfaitement ajustées sur les supports. Précisons qu'il aura par ailleurs réalisé des moulages des dents à remplacer, afin que les nouvelles dents soient les plus proches possibles des originales.
 

 Etape 6

Les nouvelles dents sont prêtes et le chirurgien va les poser. Elles peuvent être totalement fixes ou amovibles. Dans un cas comme dans l'autre, vous ressortirez avec un nouveau sourire, ultra-bright ! La durée de vie de ces prothèses est fixée à 10 ans, mais au vu des premières expériences (cette technique n'est apparue en France que dans les années 1980), elles peuvent durer beaucoup plus longtemps.
 

 Etape 7

Désormais, vous n'avez plus qu'à entretenir vos nouvelles dents (et les autres !) grâce à une hygiène dentaire irréprochable : plusieurs brossages par jour, voire du fil dentaire si votre dentiste vous le conseille. N'oubliez pas, d'ailleurs, de lui rendez visite une fois par an.

Si vous trouvez que le jeu en vaut la chandelle, sachez une dernière chose avant de vous engager dans les démarches : ces opérations coûtent cher (entre 1500 € et 3000 € par implant) et ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Certaines mutuelles acceptent toutefois d'en prendre une partie en charge. A noter qu'il est déconseillé de poser des implants dentaires avant l'âge de 18 ans : il est préférable d'attendre que la mâchoire ait acquis sa morphologie définitive.


En savoir plus

Les bons réflexes pour des dents saines

Des questions sur les implants dentaires ? Posez-les sur le Forum Santé !

Dr Lequart : "Au minimum un détartrage par an"