Blanchiment dentaire : solutions et risques Blanchiment des dents : des risques ?

avant / après.
Avant / après. © Igor Mojzes - Fotolia.com

L'usage du peroxyde d'hydrogène est réglementé. En France depuis 2012, un arrêté interdit l'utilisation de produits dont la concentration en peroxyde d'hydrogène dépasse 6 %. Par ailleurs, l'utilisation de ceux dont la concentration est comprise en 0,1 % et 6 % est réservée aux seuls chirurgiens-dentistes. Les produits de blanchiment des dents utilisés notamment dans les "bars à sourire" sont donc censés avoir une teneur inférieure à 0,1%. Le ministère de la Santé note qu'un usage répété peut provoquer une hypersensibilité dentaire, une altération de l'émail et des irritations des muqueuses. "Ces colorations doivent donc être réservées en cas de colorations dentaires vraiment gênantes, voire pathologiques".  

Ce que confirme le docteur Lequart, chirurgien-dentiste : "dans 60 % des cas, la demande des patients concerne en réalité la suppression d'une coloration de surface et relève donc d'un simple détartrage suivi d'un polissage".


Sommaire