Un espoir de thérapie de l'infarctus et de l'insuffisance cardiaque

Les chercheurs de l'unité Inserm 644 "Pharmacologie des dysfonctionnements endothéliaux et myocardiques" à Rouen, viennent de mettre au point une stratégie innovante pour stimuler la croissance des vaisseaux cardiaques.

Un espoir de thérapie de l'infarctus et de l'insuffisance cardiaque
© Florence Edwards-Lévy, CNRS-Université de Reims Champagne-Ardenne
inserm
Microphotographies des microcapsules destinées à contenir les facteurs de croissance. © Florence Edwards-Lévy, CNRS-Université de Reims Champagne-Ardenne

Créer de nouveaux vaisseaux sanguins cardiaques à partir de vaisseaux existants pour améliorer la circulation du sang dans le muscle cardiaque : telle est la piste envisagée par plusieurs chercheurs depuis quelques années.

Comment ? Grâce à l'utilisation de facteurs de croissance. Et là est bien toute la difficulté. Jusqu'à présent, la combinaison adéquate de ces facteurs ainsi que le système de diffusion aboutissant au développement de vaisseaux fonctionnels n'avaient pas été découverts. 

L'équipe de l'unité Inserm 644 "Pharmacologie des dysfonctionnements endothéliaux et myocardiques", à Rouen, vient de mettre au point une stratégie innovante permettant la libération contrôlée de facteurs pro-angiogéniques par des microcapsules. En plus de l'innovation technologique, ils ont identifié une combinaison de facteurs de croissance qui stimule de façon synergique l'angiogenèse et l'artériogenèse (création d'artères).

Cette solution thérapeutique prometteuse "pourrait constituer une nouvelle approche pour la prévention de l'insuffisance cardiaque. Elle pourrait s'adresser notamment aux patients atteints de maladies coronariennes qui répondent mal aux traitements classiques pharmaceutiques et chirurgicaux ou aux patients développant une insuffisance cardiaque", souligne Ebba Brakenhielm, chercheuse à l'Inserm et principal auteur de l'étude.

Sources : Inserm