Ce qu'il faut savoir sur l'embolie pulmonaire La prévention de l'embolie pulmonaire

les personnes qui ont subi une opération de chirurgie orthopédique sont à risque
Les personnes qui ont subi une opération de chirurgie orthopédique sont à risque de phlébite et d'embolie pulmonaire. © richardlyons - Fotolia.com

L'embolie pulmonaire est une affection grave qui survient en raison de l'obstruction brutale d'une artère du poumon. Il s'agit d'une complication de la thrombose veineuse profonde (phlébite). L'embolie pulmonaire peut être mortelle et son traitement est lourd, c'est pourquoi il est important de savoir la prévenir.

Qui est à risque d'embolie pulmonaire ?

Les personnes à risque d'embolie pulmonaire sont d'abord à risque de phlébite, l'embolie en étant une complication. Des antécédents familiaux de phlébite et d'embolie pulmonaire, la prise de certains médicaments ou des interventions chirurgicales sont des facteurs de risque. En voici quelques exemples :

 Les personnes ayant subi une intervention chirurgicale lourde (chirurgie orthopédique en particulier) et qui sont hospitalisées à la suite d'une intervention.

 Les personnes alitées.

 Les personnes souffrant d'insuffisance veineuse, cardiaque, de troubles de la coagulation.

 Les personnes ayant un antécédent d'infarctus du myocarde ou d'accident vasculaire cérébral (AVC).

 Les femmes sous contraceptifs oraux ou sous hormonothérapie.

 Les femmes enceintes et celles qui viennent d'accoucher.

 Les personnes âgées.

 Les personnes obèses.

 Les personnes ayant déjà souffert de phlébite ou d'embolie pulmonaire sont à risque de récidive.

Les facteurs de risque

Certains facteurs de risque de la phlébite et de l'embolie pulmonaire sont évitables :

 L'immobilité, l'alitement : mieux vaut commencer à marcher le plus tôt possible après une opération, se dégourdir les jambes toutes les heures en avion durant les longs vols, etc.

 Le tabac : seul ou associé à d'autres facteurs tels que la prise de contraceptifs, il multiplie le risque de phlébite et d'embolie pulmonaire.

 Le manque ou l'absence d'activité physique.

Les traitements préventifs

Après certains événements à risque (opérations chirurgicales par exemple), le médecin peut prescrire un traitement préventif. Un médicament anticoagulant, l'héparine administrée par injection, est couramment utilisé. Il peut être complété par le port de vêtements de contention, tels que des bas de contention.

Phlébite / Embolie pulmonaire