Connaissez-vous votre tension artérielle ?

Mesurer sa tension artérielle 13/7, 14/9, 12/6 ? A quoi correspondent ces chiffres ? A partir de quel seuil faut-il vous inquiéter ? Quand parle-t-on d'hypertension artérielle ou d'hypotension ? Les explications.

On compte 15 millions d'hypertendus en France mais la moitié l'ignore. S'il n'existe pas de symptôme apparent, les conséquences à long terme peuvent être graves. Il est donc indispensable de contrôler régulièrement votre tension artérielle !
Lorsque le médecin prend votre tension, il vous donne 2 chiffres. Le premier correspond à la pression artérielle systolique et le second à la pression artérielle diastolique : 
 Le sang circule dans votre corps grâce au cœur qui joue un rôle de pompe. Lorsque le cœur se contracte, il expulse et pousse le sang dans les vaisseaux. La pression du sang est alors maximale, on parle de pression systolique.
 Lorsque le cœur est au repos, entre deux contractions, la pression dans le sang redevient minimale, c'est la pression diastolique.

Le médecin vous donne donc deux chiffres qui correspondent aux pressions maximales et minimales de votre sang. Généralement, après cinq minutes de repos en position assise, elles ne dépassent pas 14 pour la pression systolique et 9 pour la pression diastolique. Par exemple, elle peut être de 13/7.

L'hypertension

Si votre tension est supérieure à 14/9 au repos, au calme et ceci sur plusieurs semaines, on peut parler d'hypertension. Les conséquences sont multiples et peuvent toucher différents organes :
 Le cerveau : l'hypertension est le plus gros facteur de risque des accidents vasculaires cérébraux, que l'on appelle aussi " attaque cérébrale ". Une personne hypertendue multiplie par 10 ce risque !
 Le cœur : l'hypertension augmente le risque d'infarctus du myocarde
 Les artères : l'hypertension les rend plus rigides
 Les reins : l'hypertension peut entraîner une insuffisance rénale

Et l'hypotension ?

Avoir une tension plus basse que la normale, ce n'est pas dangereux pour la santé. Au contraire, cela présente une protection vis-à-vis des pathologies cardiovasculaires. En revanche, si vous avez souvent des malaises ou des vertiges notamment en passant de la position assise à la position levée, alors il faut en parler à votre médecin.

Quand et comment prendre sa tension ?

Le plus simple c'est de faire prendre votre tension lors de vos visites chez le médecin. A partir de 40 ans, la mesure de la tension est recommandée une fois par an. Et si l'un de vos parents a été soigné pour une hypertension avant l'âge de 50 ans, le dépistage annuel est souhaitable à partir de l'âge de 20 ans.
Vous pouvez même la prendre vous-même grâce aux tensiomètres validés par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (ANSM) et en accord avec votre médecin. Ils sont vendus en pharmacie et sont utiles pour surveiller votre tension, notamment si vous suivez un traitement hypotenseur.
La tension se prend en position assise, après 30 minutes de repos, et 3 jours de suite, au réveil et au coucher. N'oubliez pas que vous pouvez également faire prendre votre tension dans les pharmacies.

A lire aussi

 Témoignez

 

Hypertension