Le point sur le Médiator Des prescriptions pour maigrir plus que pour le diabète

au départ indiqué contre le diabète, le médiator a le plus souvent été prescrit
Au départ indiqué contre le diabète, le Médiator a le plus souvent été prescrit pour les personnes souhaitant perdre du poids. © Gina Sanders - Fotolia.com

Le Médiator est un médicament commercialisé en 1976 par les laboratoires Servier. Sa principale molécule active est le benflluorex. Les indications de ce médicament sont à l'époque les hyperlipidémies, les hypercholestérolémies, les hypertriglycéridémies, le diabète, l'athérosclérose.

Quelques années plus tard, sur sa notice, il est indiqué dans le cadre d'un régime chez le diabétique en surcharge pondérale.

Prescription hors AMM

Mais dans la pratique, de nombreux patients (non diabétiques) admettront l'avoir reçu (et de nombreux médecins l'avoir prescrit) pour son action anorexigène (coupe-faim) qui devait les aider à perdre du poids et non pour des raisons strictement médicales. Cette prescription hors autorisation de mise sur le marché (AMM) était visiblement courante si l'on en croit les ventes de ce médicament, au départ réservé aux seuls diabétiques et aux personnes souffrant d'hypercholestérolémie. 

Risque de valvulopathie cardiaque multiplié par 3

Plus de 30 ans après sa commercialisation, le Médiator est aujourd'hui soupçonné d'être à l'origine de valvulopathies cardiaques chez certaines personnes ayant pris ce médicament. Le facteur de risque serait multiplié par 3 par rapport à une personne n'en ayant pas consommé.

Les valvulopathies cardiaques sont des dysfonctionnements des valves du cœur. Il en existe 4 : les valves aortique, mitrale, tricuspide et pulmonaire. Ce sont des atteintes cardiaques qui sont parfois indolores et donc qui peuvent ne pas être diagnostiquées pendant des années. Parfois, des symptômes sont présents : insuffisance cardiaque, essoufflement à l'effort, œdème pulmonaire, etc. Par ailleurs, une valve cardiaque malade est fragile et très sensible aux infections.

Bien évidemment, l'atteinte cardiaque n'est pas la même pour tout le monde. Elle dépend aussi du temps de prise du Médiator. Aussi, pour une prise de courte durée, d'autres facteurs peuvent expliquer les problèmes cardiaques. 

Sommaire