Le point sur le Médiator "Mon généraliste a essayé de me rassurer"

Annie s'est vu prescrire du Médiator pour un début de diabète, par un endocrinologue.

"Le médecin qui me l'a prescrit ne m'a jamais dit qu'il faisait effet de coupe faim. Je l'ai pris pendant environ 15 ans. Depuis l'affaire, j'ai contacté mon généraliste qui a plutôt essayé de me rassurer. J'ai donc appelé l'endocrinologue qui me l'a prescrit et qui m'a donné rendez-vous pour m'expliquer et m'ausculter.

J'ai des palpitations, essoufflements, malaises avec grande pâleur et une très grande fatigue... J'ai passé une échographie du cœur en juillet dernier (suite à un électrocardiogramme lors d'un bilan) qui a révélé des fuites aortique et mitrale avec un souffle. J'ai alors fait le rapprochement dès la sortie de l'information par les médias. "

Sommaire