Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque : quand le coeur montre des signes de faiblesse

Comme son appellation le laisse entendre, l'insuffisance cardiaque résulte d'un pompage déficient du muscle cardiaque. Dès lors, la circulation sanguine n'est plus assurée en quantité nécessaire pour oxygéner et apporter les nutriments indispensables aux différents organes du corps humain. Quelles sont les causes de cette insuffisance ? Cette pathologie est-elle facilement identifiable et traitable ? Éléments de réponse.

Insuffisance cardiaque : les causes

Il existe différentes causes pouvant induire une insuffisance du muscle cardiaque parmi lesquelles figurent : l'infarctus du myocarde qui représente la cause d'insuffisance la plus courante puisqu'il lèse une partie du myocarde et, par conséquent, ne lui permet plus de fonctionner correctement ; l'hypertension artérielle ; les pathologies des valves cardiaques ; les myocardiopathies ; les troubles du rythme cardiaque.

Insuffisance cardiaque : les signes cliniques

Différents symptômes peuvent aider à confirmer le diagnostic de l'insuffisance cardiaque. Voici les principaux signes cliniques : fatigue liée au manque d'oxygénation musculaire, baisse d'activités physiques, perte musculaire, dyspnée, toux, accélération des battements cardiaques, perte de l'appétit, oedèmes, augmentation douloureuse du volume du foie.

Insuffisance cardiaque : le traitement

Si cette pathologie chronique ne peut bénéficier d'une guérison définitive, elle peut néanmoins être contrôlée et atténuée grâce à un traitement approprié et à une hygiène de vie adaptée. Ainsi, le sujet atteint d'une insuffisance cardiaque devra modifier son mode de vie en adoptant, notamment, une alimentation pauvre en sel et en ayant une activité physique régulière et modérée. Parallèlement, un traitement médicamenteux est élaboré avec le cardiologue. Il existe différents types de médicaments pour traiter cette pathologie : les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC), les antagonistes des récepteurs à l'angiotensine II, les bêtabloquants, les antagonistes de l'aldostérone, les diurétiques, les digitaliques.

Actualités

Dossiers

    Hémochromatose : communiquer pour un meilleur dépistage

    L'hémochromatose est l'exact contraire de l'anémie : ses victimes souffrent d'un excès de fer. Moins fréquente, elle est aussi beaucoup moins connue, ce qui entraîne souvent des erreurs de diagnostic. D'où une Journée nationale pour communiquer sur cette maladie grave.