Hypertension : les femmes de plus en plus concernées Le dépistage est indispensable, vital

les femmes prennent plus soin de leur santé que les hommes.
Les femmes prennent plus soin de leur santé que les hommes. © Eléonore H - Fotolia

L'hypertension artérielle n'est pas une maladie "de vieux" ! Si les hormones féminines protègent en partie les artères des femmes jusqu'à la ménopause, elles doivent néanmoins se faire contrôler régulièrement.

On parle d'hypertension artérielle lorsqu'elle est supérieure ou égale à 14/9.

En l'absence d'antécédent familial et avant 40 ans, le suivi chez le généraliste est suffisant. Soit, au minimum une fois par an.

Par contre, en cas d'antécédents familiaux d'hypertension artérielle ou de maladies cardiaques, il faut y penser plus tôt. "En cas de surpoids, de prise de poids importante ou d'arrêt de l'activité physique, la surveillance est de rigueur. Enfin, si les mesures sont à la limite de la normale, un contrôle plus fréquent est indispensable", précise le Pr Mourad.

"Globalement, les femmes sont mieux dépistées que les hommes. C'est en partie parce qu'elles ont des consultations médicales plus courantes, souvent liées au suivi gynécologique, mais aussi parce qu'elles sont plus responsables de leur santé que les hommes et qu'elles hésitent peu à consulter en cas de problèmes", ajoute le Pr Mourad.

A retenir : un contrôle régulier est indispensable, au minimum une fois par an, sauf en cas d'antécédents, où la surveillance doit être plus fréquente. 

Sommaire