8 chiffres à connaître pour prévenir l'infarctus Avoir du diabète multiplie par 2,5 le risque de faire un infarctus

prévenir les maladies cardiovasculaires, c'est aussi prévenir le diabète de type
Prévenir les maladies cardiovasculaires, c'est aussi prévenir le diabète de type 2 et cela passe par de bonnes habitudes alimentaires. © Hemera-Thinkstock

"Quand les équipes du Samu ont un appel pour une douleur à la poitrine, le facteur de risque auquel ils sont les plus attentifs est le diabète", note Marc Giroud, médecin urgentiste. Et pour cause : avoir un diabète multiplie par 2,5 le risque de faire un infarctus et d'ailleurs les diabétiques de type 2 (90 % des diabétiques) ont deux fois plus de risques de décéder d'un problème cardiovasculaire que du diabète en lui-même.  

C'est un facteur de risque majeur, comme le tabac, l'hypertension, le cholestérol et l'âge. Il faut savoir aussi que le diabète est généralement associé à d'autres problèmes de santé - hypertension, anomalies lipidiques, excès de poids- qui majorent le risque cardiovasculaire. Par ailleurs, les diabétiques ont un risque plus élevé de développer de l'athérosclérose. Le diabète modifie en effet le métabolisme du cholestérol de façon à favoriser son passage et son accumulation dans les artères. Prévenir les maladies cardio-vasculaires, c'est donc aussi prévenir le diabète de type 2 et cela passe par de bonnes habitudes alimentaires.

Que manger pour protéger ses artères ?

Réduire la consommation de graisses saturées (beurre, charcuterie, crème, viande rouge, viande de porc et de mouton, œufs...) et privilégier les graisses d'origine végétale (huile d'olive ou de colza notamment). Réduire également sa consommation de sel à moins de 8 g par jour. Eviter l'excès de sel fait en effet partie des bons gestes alimentaires à adopter dans le cadre d'une prévention cardiovasculaire car cela agit sur la tension artérielle.

Sommaire