Ce qu'il faut savoir sur l'anémie Femmes et végétaliens, surveillez-vous !

 

N'importe qui peut être, un jour ou l'autre, touché par l'anémie. Ceci dit, certaines personnes doivent être plus vigilantes et peuvent être amenées à vérifier régulièrement leur taux de fer, histoire d'être sûr que tout va bien.

 

 Les femmes dont les règles sont abondantes et les adolescentes. On l'a dit : elles perdent plus de fer que les hommes et sont donc plus susceptibles d'être carencées si leur alimentation ne compense pas ces pertes.

 Les femmes enceintes. Le fœtus pompe une bonne partie des réserves. Il n'est donc pas rare que les femmes enceintes ou jeunes mamans soient anémiées. Là encore, il faut veiller à augmenter l'apport en fer pendant la grossesse.

 Les végétariens et, a fortiori, les végétaliens. Certes, le fer se retrouve dans certains végétaux. Mais il est beaucoup plus présent dans la viande. "Et, surtout, le fer contenu dans les produits animaux est beaucoup mieux assimilé", insiste Dominique Dupagne.

 Les personnes de plus de 85 ans. Il se peut que l'organisme assimile moins bien le fer. En outre, les personnes âgées ont tendance à beaucoup moins manger, notamment de la viande. Leur alimentation est donc souvent carencée en fer.

 Dans certains types d'anémie, l'hérédité peut jouer un rôle. Si plusieurs personnes de votre famille souffrent d'anémie, mieux vaut faire une analyse de sang. 

 

Sommaire