Causes et traitements de l'hypertension artérielle Les complications de l'hypertension

Si elle passe bien souvent inaperçue dans un premier temps, l'hypertension a un niveau élevé peut toutefois provoquer des troubles, certes bénins mais qui doivent alerter et inciter à consulter. On note souvent des céphalées, des sifflements dans les oreilles, parfois des saignements de nez, des palpitations, une certaine difficulté à respirer.

l'hypertension favorise la survenue d'accidents vasculaires cérébraux, qui
L'hypertension favorise la survenue d'accidents vasculaires cérébraux, qui peuvent être fatals. © Stockbyte/ Thinkstock

Plus grave, l'hypertension installée depuis un certain temps et non traitée est souvent responsable de complications qui peuvent être gravissimes.

  D'abord, fatalement, le cœur se fatigue beaucoup plus vite. Il pompe plus fort et, donc, s'épuise, entraînant parfois une insuffisance cardiaque. Or, qui veut aller loin ménage sa monture, c'est bien connu? D'où l'intérêt de ne pas laisser traîner une hypertension trop longtemps.

  Les artères souffrent également. "La forte pression du sang finit par abîmer les parois, expose Jean-Jacques Mourad. Elles deviennent plus fragiles et le cholestérol pourra s'installer plus facilement, pour former des plaques de graisses, les plaques d'athérome." C'est ce qu'on appelle l'athérosclérose. Elle-même contribue à rendre les artères moins souples, c'est donc un cercle vicieux. En outre, ces plaques bouchent progressivement les artères et peuvent être responsables d'un infarctus du myocarde.

  Les complications neurologiques peuvent être très graves. En effet, les vaisseaux du cerveau se trouvent également fragilisés par l'hypertension. Ils peuvent donc se rompre plus facilement, entraînant un accident vasculaire cérébral dont les conséquences peuvent être gravissimes. "Sans aller jusque-là, l'hypertension peut entraîner de minuscules hémorragies dans le cerveau, développe Jean-Jacques Mourad. A la longue, ces saignements finissent par l'endommager irrémédiablement et c'est le début d'une démence qui ressemble fort à la maladie d'Alzheimer."
 Les autres organes souffrent également d'une pression artérielle trop forte, notamment les yeux et les reins. 

Sommaire