Cholestérol et accidents cardiovasculaires : les femmes aussi Le traitement est principalement prescrit aux formes familiales

la première mesure est de modifier son alimentation : terminées les cuissons
La première mesure est de modifier son alimentation : terminées les cuissons dans les matières grasses. © HLPhoto - Fotolia

Lorsque le taux de cholestérol est trop élevé et qu'il s'agit de le faire descendre très rapidement, un traitement peut être prescrit. Mais le Dr Dervaux précise : "Les traitements sont utiles dans certains cas, comme dans l'hypercholestérolémie congénitale ou lorsqu'il est urgent de diminuer le taux. Mais le plus important reste la mise en place d'une bonne hygiène de vie. Près de 95 % de l'apport en cholestérol est lié à l'alimentation, c'est donc par là qu'il faut commencer. Ensuite, la pratique d'une activité sportive est indispensable pour diminuer de façon régulière et durable le taux de cholestérol."

Dans le cas de l'hypercholestérolémie héréditaire, ce n'est pas l'alimentation qui est en cause. Le corps fabrique trop de cholestérol, un régime ne suffirait donc pas à diminuer suffisamment ce taux. Le traitement médicamenteux est indispensable pour ces personnes qui sont souvent diagnostiquées tôt et traitées pour diminuer les risques de problèmes cardiovasculaires.

Le Dr Dervaux ajoute : "En cas d'hypercholestérolémie héréditaire, un traitement spécifique hypocholestérolémiant est prescrit pour diminuer le taux. On peut aussi proposer, en plus du régime alimentaire adapté, des saignées régulières pour diminuer le taux de cholestérol dans le sang, de la même manière que pour les gens qui ont trop de fer. Mais ce n'est que pour les cas d'hypercholestérolémie héréditaire."

Sommaire