Cholestérol et accidents cardiovasculaires : les femmes aussi Et vous, connaissez-vous votre taux de cholestérol ?

faire une prise de sang régulièrement permet de suivre son taux de cholestérol
Faire une prise de sang régulièrement permet de suivre son taux de cholestérol et de réagir lorsqu'il augmente. © TMAX - Fotolia

Pour maintenir un taux de cholestérol normal, le Dr Dervaux est direct. "Il n'y a pas de secret : il faut une bonne hygiène de vie. Il faut manger équilibré et sans trop de matières grasses mais sans les éliminer totalement. Il faut faire le tri : éviter le beurre et préférer les margarines végétales, etc. Car le plus souvent il s'agit d'un problème d'alimentation : une rectification de l'hygiène de vie (plus de sport) et de l'alimentation (moins grasse) permettent de retrouver un taux convenable de cholestérol et d'éviter les risques vasculaires."

Les aliments à privilégier sont les fruits et les légumes, à consommer sans modération mais en évitant de les cuire dans trop de matières grasses bien évidemment.

Les viandes maigres (poulet, dinde, veau, lapin et cheval) ainsi que les poissons sont aussi conseillés. Pour la cuisson, pensez aux grillades ou papillotes qui évitent l'ajout de graisses animales.

Pas question de bannir les laitages de l'alimentation : choisissez-les simplement allégés ou à base de lait écrémé. Ils sont indispensables à tout âge pour renforcer les os, notamment pendant la ménopause lorsque les hormones féminines ne le font plus.

Connaître son taux de cholestérol

Pensez aussi à surveiller votre taux de cholestérol. Les femmes prenant la pilule ont généralement un contrôle tous les 3 ans, mais ce n'est pas le cas pour toutes, surtout après la ménopause. De même, si vous êtes en surpoids ou avez subi une récente prise de poids, pensez à faire un bilan lipidique et demandez conseil à votre médecin.

 Seule exception : la femme enceinte. Elle doit se faire suivre bien évidemment, mais le taux de cholestérol étant naturellement plus élevé pendant la grossesse (à cause de la progestérone), il ne faut pas le considérer comme étant le taux normal. Par contre, l'alimentation pendant la grossesse doit être équilibrée pour ne pas augmenter ce taux.

Sommaire