Cannes [EN DIRECT] : Aude Bucaille, jeune cardiaque, monte les marches

Aude Bucaille a réalisé son rêve. Cette jeune fille de 22 ans, qui se dit "handicapée invisible", a foulé le tapis rouge du Festival de Cannes pour mettre en lumière les maladies du coeur. Rencontre.

Cannes [EN DIRECT] : Aude Bucaille, jeune cardiaque, monte les marches
© DR

Aude Bucaille, 22 ans, souffre d'une cardiopathie congénitale : elle a un ventricule unique, une malformation qui se développe pendant la grossesse. Née avec ce souci de santé, elle a déjà subi deux opérations à coeur ouvert, porte un pacemaker et ne peut "vivre au même rythme que les autres personnes de son âge". Avec la Fédération Française de Cardiologie (FFC), elle participe à des actions pour que l'on parle de ce mal, deuxième cause de mortalité en France après le cancer. Cette année, grâce au Festival de Cannes, elle a pu monter les marches du Palais au côté de sa mère et du Professeur Claude Le Feuvre, cardiologue et président de la FFC.

Le Journal des Femmes : Qu'est-ce que ça fait de se retrouver sur le tapis rouge ?
Aude BucailleJe me suis toujours dit, en regardant la montée des marches à la télévision, que je voulais faire ça au moins une fois dans ma vie. En fin de compte c'est rapide, ça passe très vite ! Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait autant de monde, j'étais impressionnée.

Comment vous êtes-vous préparée à ce moment ?
J'ai choisi une robe rouge pour symboliser le coeur. Ensuite, sur place, je me suis fait maquiller par une professionnelle. Dans la journée, j'ai même eu le temps de prendre une photo avec l'équipe du film Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? J'ai eu mon quart d'heure de gloire à la sortie de la séance : des dizaines de photographes sont venus vers nous pour nous photographier en nous distribuant leurs cartes.


Quel message avez-vous voulu faire passer à Cannes ?
Nous voulions être vus pour sensibiliser le public. Le but de la Fédération, c'est d'arriver à mettre en place un plan coeur, comme il en existe pour le cancer. Les maladies du coeur ne se voient pas. Je veux encourager, soutenir les familles et les patients qui en souffrent. A Cannes, je voulais montrer qu'on peut faire de grandes choses, même quand on est malade.

Vous avez un autre rêve ?
J'aimerais monter une association avec d'autres patients pour aider les familles de malades du coeur car il n'y en a pas... Et pourquoi pas écrire un livre aussi !

aude marches
Le Professeur Claude Le Feuvre, Aude Bucaille et sa maman sur les marches de Cannes © DR