La bedaine serait plus dangereuse que l'obésité

Plus que l'obésité, le ventre bedonnant augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires et de diabète, selon une étude américaine. Une raison supplémentaire pour considérer la circonférence abdominale plutôt que l'IMC dans l'estimation du risque cardiovasculaire.

La bedaine serait plus dangereuse que l'obésité
© marrfa - Fotolia

La bedaine exposerait plus aux maladies cardiaques et au diabète que l'obésité. Voici la conclusion d'une récente étude menée aux Etats-Unis. Celle-ci dévoile en effet que les personnes de poids normal mais qui ont un estomac bedonnant sont plus à risque que les personnes obèses. Sécrétant plus de substances inflammatoires, les graisses localisées en profondeur dans l'abdomen sont plus nocives pour la santé. Le sang provenant du tissu adipeux de l'abdomen se retrouve en fait directement dans le foie, contrairement à celui des jambes qui se dirige vers les orteils et repart ensuite dans la circulation générale. Cela provoque une augmentation de la résistance à l'insuline menant ainsi au diabète.

 

Une surmortalité presque triplée

Les chercheurs américains ont étudié près de 14 années de données sur près de 12 800 sujets âgés de 44 ans en moyenne. Ils se sont intéressés au rapport entre la circonférence de la taille et celle des hanches classant ainsi les individus en deux groupes. En fonction de leur IMC, ces personnes étaient également classées dans la catégorie normale, en surpoids ou obèse. Ils ont observé que les décès d'origine cardiovasculaire ont été 2,75 plus nombreux chez les sujets ayant un IMC normal mais avec de l'embonpoint ventral par rapport à ceux de la catégorie de référence. Les personnes obèses avaient quant à elles une surmortalité plus élevée de 2,34.

Une alimentation moins grasse

Cette étude apporte des éléments supplémentaires pour utiliser la circonférence abdominale plutôt que l'IMC pour estimer le risque cardiovasculaire, selon le Dr Dexel, chef du service de médecine interne et cardiologie à l'hôpital de Feldkirch (Autriche). Il est donc conseillé de surveiller son tour de taille. Plus que les régimes, les meilleurs moyens pour éliminer ces graisses sur le ventre restent d'avoir une alimentation moins grasse et de pratiquer une activité physique. Le style de vie serait donc le principal responsable, nécessitant une nouvelle étude sur l'exercice physique et les habitudes alimentaires.

Source : ESC