AVC : agir vite pour limiter les séquelles AVC : des symptômes soudains

perte soudaine de la vision ? c'est peut-être un avc.
Perte soudaine de la vision ? C'est peut-être un AVC. © JPC-PROD - Fotolia.com

L'accident vasculaire cérébral (AVC) survient la plupart du temps sans prévenir, de manière soudaine. Il faut pourtant savoir l'identifier car il laisse des traces, et pas des moindres. En France, c'est la troisième cause de décès (après l'infarctus du myocarde et les cancers) et la première cause de handicap moteur. Les grandes fonctions telles que la motricité, la sensibilité, le langage ou la vision peuvent être touchées.

Même si sa fréquence augmente avec l'âge (plus de 50 % des personnes ont plus de 75 ans), les plus jeunes ne sont pas épargnés (15 % des AVC surviennent chez les moins de 50 ans).  


A retenir, les grands symptômes d'alerte


 Paralysie d'un côté du corps : perte de la force d'un bras ou d'une jambe, de la moitié du visage, ou d'un côté du corps dans sa totalité.
 Troubles du langage : difficulté soudaine pour trouver ses mots, erreurs de syntaxe ou de compréhension.
 Troubles de la sensibilité : perte de la sensibilité d'un bras ou d'une jambe, pouvant entraîner une chute.
 Troubles visuels : augmentation d'un défaut visuel ou perte soudaine de la vision d'un œil.

"Ce sont les symptômes les plus fréquents, mais il en existe d'autres. Contrairement à l'infarctus du myocarde qui se caractérise par une douleur dans la poitrine bien spécifique, l'AVC peut en effet se manifester différemment, selon la région du cerveau qui souffre", précise le Pr Mathieu Zuber, chef du service de neurologie et neuro-vasculaire du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph.

EN VIDEO : comprendre l'AVC

Sommaire