AVC : sensibiliser dès les premiers symptômes

La Journée Européenne de prévention de l'AVC, organisée ce 14 mai, est l'occasion de sensibiliser le plus grand nombre à cette pathologie souvent négligée.

AVC : sensibiliser dès les premiers symptômes
© Subscription - Fotolia.com

L'AVC demeure la première cause de mortalité chez les femmes en France. La Société Française Neuro Vasculaire (SFNV) et l'association de patients France AVC organisent, ce mardi, des actions d'information et de sensibilisation accessibles à tous, notamment dans des centres hospitaliers, partout en France. Une initiative qui permet d'insister sur l'importance de la prise en charge immédiate des patients dès les premiers symptômes : difficultés pour parler, troubles de la vision, paralysie d'un côté du corps, troubles de l'équilibre, ou de la coordination entre autres. L'accident vasculaire cérébral survient, la plupart du temps, de manière soudaine. C'est pourquoi le premier réflexe doit être de composer le "15" (Samu), même si les signes restent brefs ou s'affaiblissent. Une journée de mobilisation rappelant, par ailleurs, que l'hypertension artérielle reste le principal facteur de risque des AVC. D'où l'importance de surveiller régulièrement sa tension artérielle. Toutes les 4 minutes en France, une personne est touchée par un AVC. Cependant, contrairement aux idées reçues, les AVC ne concernent pas exclusivement les adultes. Cette pathologie touche également les plus jeunes (15% des AVC surviennent chez les moins de 50 ans), mais aussi plus rarement les enfants (entre 500 et 1000 cas chaque année).

Pour connaître les actions menées localement, consultez le site de France AVC.

Source : Communiqué de presse SFNV, 7 mai 2013.

EN VIDEO, comprendre l'AVC :