Quels traitements pour soigner mon cholestérol ?

Parce qu'elle ne le tolérait pas, Martine a arrêté son traitement anticholestérol. Le Dr Hansel fait le point sur les alternatives.

La question de Martine

"J'ai eu un traitement contre le cholestérol que j'ai dû arrêter à cause des effets secondaires. Quelles sont les alternatives ? Par ailleurs, un contrôle une fois par an est-il suffisant ?"

La réponse du Dr Boris Hansel

boris hansel
Boris Hansel est chef de clinique en Endocrinologie-Nutrition. © L'Internaute Magazine

Les médicaments anticholestérol et en particulier les statines (qui sont les plus prescrits) peuvent, comme tous les médicaments, avoir des effets secondaires. II s'agit parfois de crampes musculaires. Lorsqu'elles sont gênantes, elles doivent faire interrompre la prise du médicament.

Cinq médicaments commercialisés appartiennent à la famille des statines. Une mauvaise tolérance à l'une de ces 5 molécules ne signifie pas forcément que les 4 autres entraîneront les mêmes effets secondaires.

Si un médicament anticholestérol est nécessaire, il est licite d'essayer chacune des 5 statines, éventuellement à faible dose, avant de conclure à une mauvaise tolérance de toute la famille des statines.

Quelques alternatives médicamenteuses existent à ces traitements. Ces autres médicaments, même s'ils sont efficaces, sont généralement moins puissants pour baisser le cholestérol. Bien entendu, les mesures diététiques anticholestérol sont toujours nécessaires et ont un effet qui s'ajoute à celui des médicaments.

La fréquence de surveillance du taux de cholestérol est à déterminer au cas par cas. Lorsque le taux est stabilisé (sous mesures diététiques seules ou sous médicaments), une surveillance annuelle est recommandée. Des contrôles plus fréquents peuvent être nécessaires dans des cas plus difficiles.