Les omégas 3 font-ils baisser le cholestérol ?

Les oméga 3 ont un effet bénéfique sur la prévention des pathologies cardiovasculaires. Mais font-ils vraiment baisser le cholestérol et quels sont leurs effets au-delà d'une certaine dose ?

La question de Victor

"Les oméga 3 sont-ils oui ou non bénéfiques pour la santé et en particulier pour lutter contre le cholestérol ? Ont-ils des effets secondaires à partir d'une certaine dose ?"

 

La réponse du Dr Boris Hansel

 

boris hansel
Boris Hansel est chef de clinique en Endocrinologie-Nutrition. © L'Internaute Magazine

Les oméga 3 sont des graisses considérées comme de "bonnes graisses". Ils sont naturellement présents dans certains végétaux (colza, soja, noix) ainsi que dans la chair de poisson.

Des études anciennes ont montré que les grands consommateurs de poisson tels que les esquimaux développent peu de maladies cardiovasculaires. Ces constatations ainsi que d'autres études scientifiques ont fortement suggéré que la consommation des oméga 3 protège contre les maladies cardiovasculaires (en particulier contre les attaques cardiaques).

 

 Par conséquent, on considère aujourd'hui qu'un apport régulier en oméga 3 sous forme de poisson et/ou d'aliments végétaux apporte un bénéfice pour la santé cardiovasculaire.

 Les oméga 3 ne font pas baisser le cholestérol. C'est donc par d'autres mécanismes que s'explique leur intérêt cardiovasculaire.

 L'intérêt des oméga 3 pour les autres fonctions de l'organisme est bien moins établi. En particulier, il n'y a actuellement aucune preuve scientifique de l'intérêt des oméga 3 pour renforcer la mémoire ou pour traiter la dépression.

Personne ne peut aujourd'hui dire si des effets secondaires peuvent apparaître au-delà d'une certaine dose quotidienne d'oméga 3 consommé.

En pratique, il est raisonnable de ne pas dépasser un apport d'environ 2 à 3 grammes d'oméga 3 d'origine marine par jour (100 g de poisson apportent environ 1 à 2 grammes d'oméga 3).