Angiographie

Angiographie, l'examen qui révèle les veines

Technique d'imagerie médicale, l'angiographie est employée pour visualiser les artères et les veines qui ne sont pas observables sur des radiographies classiques. Pour cela, cet examen spécifique nécessite l'utilisation d'un produit de contraste à base d'iode. Dans quel cadre l'angiographie est-elle préconisée ? Comment se déroule-t-elle ?

Angiographie : pour quoi faire ?

On distingue deux types d'angiographie. En effet, l'artériographie permet d'explorer les artères tandis que la phlébographie, elle, vise à mettre en exergue le système veineux. Dans la plupart des cas, cette technique d'imagerie médicale est utilisée pour détecter d'éventuels troubles vasculaires. Sur le plan artériel, elle est employée pour repérer des sténoses ou des obstructions. Sur le plan artériel, elle sert à poser le diagnostic de la phlébite et à visualiser les séquelles que le caillot sanguin a pu occasionner. L'angiographie est également préconisée par certains chirurgiens pour appréhender le trajet des vaisseaux sanguins avant une opération chirurgicale.

Angiographie : déroulement de l'examen

L'angiographie est pratiquée par un médecin radiologue. Après s'être dévêtu selon les consignes indiquées, le patient est introduit dans une salle d'examen dans laquelle se trouve une table basculante surmontée d'un bras articulé doté d'un tube à rayon X. Une fois allongé sur le dos, le radiologue procède à la préparation du patient. Il désinfecte la peau là où l'anesthésie locale sera effectuée avant d'introduire un cathéter à l'intérieur du vaisseau ciblé. Il faut savoir que l'introduction de ce produit à base d'iode entraîne une sensation normale de chaleur qui s'étend dans l'ensemble du corps pendant quelques minutes. Une fois le produit de contraste injecté, il réalise les clichés nécessaires en demandant au patient de prendre différentes positions. Il faut prévoir environ trente minutes au terme desquelles le cathéter est enlevé.