Êtes-vous un insuffisant cardiaque qui s'ignore ?

Plus d'un million de personnes sont concernées par l'insuffisance cardiaque en France. Pourtant cette pathologie chronique demeure méconnue du grand public, ainsi que ses principaux symptômes.

Êtes-vous un insuffisant cardiaque qui s'ignore ?
©  bacho12345 - 123 RF

L'insuffisance cardiaque est responsable chaque année de 73 000 décès chaque année selon l'Institut national de veille sanitaire (InVS). C'est 7 fois plus que l'infarctus du myocarde et plus de 14 fois plus que les accidents de la route. Au total, plus d'un million de Français dont 58% d'hommes sont concernés. Cette maladie chronique est souvent définie comme une fatigue du cœur, celui ci n'arrivant pas à répondre aux besoins du corps en termes de débit sanguin. De plus, un cœur souffrant d'insuffisance cardiaque est en réalité quatre fois plus gros qu'un cœur sain.  

4 signes qui doivent alerter. L'insuffisance cardiaque est très probablement sous diagnostiquée, car peu connue par le grand public, Pourtant, ses principaux symptômes sont connus. Il s'agit d'abord de l’essoufflement, qui survient très rapidement, parfois même au repos et se manifeste par exemple par une incapacité à monter un escalier ou à faire ses courses. Autre signe qui doit alerter : une prise de poids fulgurante (jusqu'à 3 kilos par jour) due à de la rétention d'eau. Et qui se manifeste aussi (c'est le troisième signe) par des œdèmes, surtout dans les jambes. Ces derniers empêchent notamment de mettre ses chaussures. Enfin, dernier signe de l'insuffisance cardiaque, la fatigue excessive. Ces symptômes peuvent s'installer progressivement ou de manière très rapide. C'est l'apparition soudaine de deux de ces signes ou plus qui doit à tout prix vous mettre la puce à l'oreille. 

Cela a été le cas pour Valérie, 46 ans. Pour elle, la maladie s'est réveillée à l'occasion d'un repas dans un restaurant. "En quelques instants, j'ai été prise de vomissements, de vertiges, de douleurs dans la poitrine et de toux, a-t-elle expliqué à l'occasion d'une conférence de presse, organisée le 5 septembre 2017. C'était violent, j'étais extrêmement fatiguée, je n'avais plus d'énergie pour assumer le quotidien".  Verdict : elle souffre d'insuffisance cardiaque. Difficile à accepter pour cette femme jeune et apparemment en bonne santé. Thibaud Damy, professeur de cardiologie à l’hôpital Henri Mondor à Créteil et Président du Groupe Insuffisance Cardiaque & Cardiomyopathies (GICC) confirme que le manque de connaissance des symptômes de l'insuffisance cardiaque au sein du grand public entraîne un retard incontestable dans la prise en charge des malades. Il constate en outre que le nombre exact de malades d'insuffisance cardiaque est sous-estimé par les Autorités de santé et qu'il pourrait atteindre les 2 millions. Selon une étude qu'il a réalisée sur la prévalence en population française des symptômes de l'insuffisance cardiaque, 64,2 % des personnes ayant ressenti les signes de l'insuffisance cardiaque n'avaient pas consulté de cardiologue. 

Il faut savoir qu'il existe certains facteurs de risques. Les personnes atteintes de diabète, d'hypertension artérielle, de troubles du rythme cardiaque ou ayant fait un infarctus sont plus susceptibles de développer une insuffisance cardiaque. Alcool, tabac, manque d'activité physique et surpoids, ou encore prise de certains médicaments peuvent également être des déclencheurs de la maladie.

Comment prévenir l'insuffisance cardiaque ? Avoir une alimentation équilibrée, consommer peu d'alcool, ne pas fumer et maintenir une activité physique d'endurance régulière (marche, vélo, natation...) sont les clés pour se maintenir en bonne santé. En cas de doute ou de symptômes récents il ne faut pas hésiter à consulter son médecin généraliste ou un cardiologue. 

Lire aussi