Mediator : les demandes d'indemnisation rejetées

C'est une déception de plus pour les victimes du Mediator que révèle aujourd'hui Le Parisien. Selon le quotidien, plus de 85 % des dossiers des victimes présumées du Mediator sont jugés irrecevables par les experts du Ministère de la Santé.

Mediator : les demandes d'indemnisation rejetées
© Cécile Debise-Journal des Femmes

Un scandale de plus ? Selon Le Parisien, 712 des 831 dossiers médicaux ont été rejetés. Et parmi ceux où un lien de causalité entre le Mediator et la maladie du patient a été reconnu, les experts de l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) ont retenu une très faible incapacité puisque limitée en majorité entre 5 % et 10 %.

Les difficultés s'accumulent donc pour les victimes du médicament. Selon le Parisien, si leurs dossiers sont la plupart du temps rejetés, c'est faute de preuve. De fait, il ne suffit pas d'avoir pris du Mediator pendant plusieurs années et d'avoir des problèmes cardiaques pour être indemnisé, il faut le prouver aux experts qui examinent le dossier.

Interrogée ce matin sur Europe 1, la pneumologue Irène Frachon, à l'origine de la révélation du scandale du Mediator, dénonçait la lâcheté des experts, qui selon elle, subissent des pressions du laboratoire. "Il y a des discussions au sein du collège d'experts et lorsqu'il y a un doute, cela bénéficie aux laboratoires Servier".

Côté Oniam, son directeur Eric Rance, cité par le Parisien indique qu'il est encore "trop tôt pour établir un bilan" et qu'il "reste quelques milliers de dossiers à examiner." 

Sources : Le Parisien (3/10), Europe 1.

Lire aussi