Calendrier vaccinal : les recommandations 2017

Age par âge, retrouvez toutes les recommandations vaccinales officielles, pour le tétanos, la tuberculose mais aussi la coqueluche ou encore l'hépatite B.

À quoi sert le calendrier vaccinal ?

Chaque année, à l'automne, les médias font leur une sur le vaccin de la grippe saisonnière, recommandé pour les personnes présentant des risques accrus. Cependant, le nombre de personnes acceptant de se faire vacciner diminue chaque année, malgré les conseils du calendrier vaccinal publié tous les ans par le conseil supérieur d'hygiène publique. Mais quelle est la fonction de ce calendrier ?

Qu'est-ce que le calendrier vaccinal ?

Mis à jour tous les ans en fonction de la mise sur le marché de nouveaux vaccins et de l'évolution des avis internationaux, le calendrier vaccinal émet des recommandations selon l'âge des individus. Les médecins et les parents peuvent s'y référer pour savoir à quel moment faire un vaccin ou un rappel. Coqueluche, hépatite B, rougeole, rubéole, oreillons, grippe, papillomavirus (cancer du col de l'utérus), etc. : toutes les maladies pour lesquelles des vaccins existent et qui peuvent provoquer des épidémies en France sont recensées. À la suite du vaccin, votre médecin indiquera dans votre carnet de santé à la fois la date, le type de vaccin et le lot du vaccin, afin d'effectuer un suivi - et de savoir quand faire les rappels. Ce tableau sert de certificat de vaccination, indispensable pour l'inscription en école, en crèche, en halte-garderie, en colonie et en cas d'accident, notamment pour le risque de tétanos. Il est donc conseillé de ne pas partir en voyage sans votre carnet de santé...

Que faire en cas d'oubli par rapport au calendrier vaccinal ?

Si vous avez oublié un rappel, il n'est pas nécessaire de reprendre toutes les injections du début. Il faut partir du dernier rappel et compléter les échéances de vaccination requises. Votre médecin peut aussi adapter le calendrier vaccinal en fonction de votre état de santé : il peut parfois être nécessaire de reporter un vaccin afin de ne pas affaiblir davantage l'organisme.

Actualités

Dossiers