Biopsie

La biopsie : à quoi sert-elle ?

La biopsie fait parfois peur, car elle est souvent associée au mot "cancer". Pourtant, elle permet de diagnostiquer d'autres pathologies. On vous dit tout sur la biopsie.

Une biopsie, pour quoi faire ?

La biopsie est un examen qui consiste à prélever un petit morceau de tissu ou d'organe dans le but de faire des analyses. Celles-ci permettent de savoir de quoi est fait ce tissu. Il est possible d'effectuer une biopsie du sein, de la peau, du foie, du rein, du muscle, du chorion dans le cadre d'une grossesse, du cerveau et de bien d'autres organes. C'est un acte qui sert souvent dans le diagnostic d'un cancer, mais pas uniquement. Par exemple, la biopsie de la peau permet de détecter la présence de cellules cancéreuses, mais aussi de déterminer la nature d'une inflammation. Ainsi la biopsie est un examen qui sert alors à déterminer une pathologie et qui renseigne sur l'étendue d'une lésion, sa profondeur, etc. Une fois le prélèvement effectué il est analysé dans un laboratoire. Une étude anatomopathologique est faite afin de déterminer la morphologie des modifications anormales des cellules et des tissus.

Comment fait-on une biopsie ?

Il existe plusieurs types de biopsies utilisés en fonction des tissus ou organes concernés. En transcutanée : aussi appelée "ponction", elle consiste en un prélèvement à l'aiguille - qui est une sorte de canule - d'une "carotte" de tissu, parfois accompagné d'une aspiration à la seringue, guidé sous échographie ou scanner. Par endoscopie : la biopsie se fait par un endoscope, appareil d'observation avec lequel on peut utiliser une pince qui permet d'effectuer le prélèvement. Il est introduit via les voies naturelles - dans le cadre d'une investigation du tube digestif, de la vessie, de l'utérus... - ou en pratiquant de petites incisions de la peau - notamment pour les biopsies de l'abdomen. Biopsie chirurgicale ou biopsie-exérèse : on retire une lésion dans sa totalité afin d'en faire l'analyse au cours d'une opération chirurgicale (biopsie extemporanée) ou après. Selon la nature de la biopsie à effectuer et l'importance du prélèvement, cet examen peut être fait sous anesthésie locale ou générale.