Bilan rénal

Le bilan rénal : le point sur les analyses qu'il permet de faire

Organes qui éliminent les déchets de l'organisme et qui contrôlent la stabilité de l'équilibre acido-basique, les reins peuvent connaître des dysfonctionnements. Le bilan rénal permet de s'assurer que les reins fonctionnent bien ou, au contraire, qu'ils jouent moins bien leur rôle. Le point sur cet examen.

À qui s'adresse un bilan rénal ?

Simple contrôle de routine chez les personnes âgées de plus de 60 ans, le bilan rénal fait également partie du suivi de certaines pathologies comme l'hypertension artérielle ou le diabète. Certaines maladies cardio-vasculaires, auto-immunes (lupus, polyarthrite rhumatoïde...) ou encore l'absorption de médicaments dits néphrotoxiques (chimiothérapie par exemple) favorisent aussi l'apparition d'une maladie rénale. Les personnes ayant des antécédents familiaux ou présentant une obésité sont également concernées par ce risque. En raison de l'absence de symptôme lorsqu'une insuffisance rénale apparaît, ce bilan doit être fait systématiquement et régulièrement chez ces catégories de personnes à risque.

Comment se déroule un bilan rénal ?

Le bilan rénal se compose généralement d'une prise de sang ainsi que d'un prélèvement d'urine. Différents dosages sont effectués lors de la prise de sang : urémie ; créatinine ; ionogramme ; calcium ; bicarbonate ; albuminémie... Puis une analyse des urines est faite, de façon concomitante, afin de rassembler et compléter les résultats de la prise de sang pour interprétation : urée urinaire ; leucocyturie ; créatinine ; hématurie ; microalbuminurie ; protéinurie des 24 heures. C'est le rapport entre la créatinine dosée dans le sang et celle des urines qui permet d'évaluer la clairance de la créatinine, c'est-à-dire la vitesse à laquelle les reins filtrent cet enzyme : celle-ci détermine le stade de l'insuffisance rénale. On parle aussi de débit de filtration glomérulaire (DFG). Ce dernier indique une insuffisance rénale lorsqu'il représente moins de 60 ml/min/1,73 m². En bref, plus le taux de clairance ou de DFG est bas, plus l'insuffisance rénale est à un stade avancé. Arrivée au stade terminal, la maladie rénale nécessite une dialyse et une transplantation de rein. D'autres examens peuvent être prescrits en même temps que ce bilan rénal de base : autres dosages, écho-doppler du rein et de la vessie afin de contrôler la fonction rénale.