1 jeune sur 3 est allergique

1 jeune sur 3 est allergique. © anna - Fotolia.com

C’est beaucoup et le principal souci, c’est que face à leur allergie, beaucoup d’adolescents sont souvent négligents ou en déni. Ils n’ont pas conscience des complications possibles pour l’avenir. Pourtant, mal diagnostiquée ou non traitée, l’allergie peut s’aggraver et impacter le quotidien, les projets, les sorties, etc. Selon l’association Asthme et Allergies, 7 adolescents sur 10 ne suivent pas les recommandations de leur médecin ! "La situation est d’autant plus alarmante que les diagnostics et les traitements existent et qu’ils sont efficaces. Un patient allergique bien soigné peut mener une vie épanouie sur tous les plans", note cette association. Plus le diagnostic est précoce, plus la prise en charge sera efficace.

  • Conseil :  être attentif aux premiers symptômes (même si ceux-ci paraissent peu graves) pour agir au plus tôt et éviter que la maladie évolue vers des formes sévères non soulagées par les traitements symptomatiques.