L'intolérance au gluten cache une vraie pathologie

L'intolérance au gluten cache une vraie pathologie. © Gluten Picturesnews - Fotolia.com

Les intolérances au gluten progressent ces dernières années. Ces malades cœliaques représentent une personne sur 100 en France. Leur pathologie est associée à des symptômes digestifs lourds, mais elle demeure mal diagnostiquée (moins de 20 % des patients le sont). Le problème, c’est que cette intolérance est souvent confondue avec une "simple" hypersensibilité au gluten, moins grave et nécessitant simplement de suivre un régime sans gluten pour voir disparaître les symptômes. Or, par effet de mode ou par choix de mode de vie, de plus en plus de personnes observent ainsi une alimentation excluant le gluten. Même si les régimes sans gluten ne sont pas dangereux, ce qui l'est en revanche, c'est de passer à côté d'une vraie pathologie coeliaque, qui justifierait une exclusion totale du gluten. Car les conséquences ne sont pas les mêmes : sur le long terme, la maladie cœliaque peut provoquer une déminéralisation osseuse, des problèmes de la thyroïde, ou encore, plus grave, un lymphome. 

  • Conseil : en cas de symptômes digestifs, il faut consulter afin de déterminer la cause de ces troubles et savoir s’il s’agit d’une vraie intolérance ou d’une simple sensibilité au gluten, et non mettre en place un régime sans gluten sans avis médical.