Symptômes et traitements de l'asthme Les causes de l'asthme

L'asthme est une pathologie multifactorielle, elle est liée à la fois à des causes génétiques et à la fois à des causes environnementales. Généralement, elle est plus fréquente en cas de terrain allergique.

Les antécédents familiaux : les enfants de parents asthmatiques ont beaucoup plus de risque de souffrir d'asthme. Si un seul des parents présente des manifestations allergiques (asthme, eczéma, rhinite allergique, etc.), le risque que les enfants souffrent d'allergie est de 30 %. Si les deux parents sont allergiques, ce risque est de 60 %. L'hérédité joue donc un rôle très important dans la transmission de l'allergie.
Cependant cela n'est pas systématique. Si vous avez de l'asthme, vos enfants n'en auront pas nécessairement et s'ils en ont, le degré de gravité ne sera pas non plus le même. Par ailleurs, lorsque aucun des parents n'est allergique, le risque pour un enfant de l'être est tout de même de 15 %.

pollens, plantes, animaux... le terrain allergique est un facteur de risque de
Pollens, plantes, animaux... Le terrain allergique est un facteur de risque de l'asthme. © Minerva Studio - Fotolia.com

Le terrain allergique : l'exposition à des allergènes, surtout pendant l'enfance, est un facteur de risque important des allergies donc de l'asthme. C'est la rencontre avec des allergènes qui va permettre le développement des manifestations d'allergie. S'il n'y a pas de contact avec les allergènes, même su un terrain prédisposé, il n'y aura pas de manifestation allergique.
Quels allergènes ? Ceux qui vous entourent au sein même de vos habitations. Principalement, les acariens nichés dans vos literies ou vos moquettes. Pour preuve, 75% des asthmes allergiques de l'enfant sont dus à des allergies aux poussières de maison. Mais les allergènes sont également très présents dans l'air à l'exemple des pollens. Autrement dit, si vous êtes sujet aux allergies dès votre plus jeune âge (rhume des foins, allergies aux plantes, allergies à certains animaux...), vous avez plus de risque de devenir asthmatique.

L'environnement : les personnes qui ont déjà des antécédents familiaux ou un "terrain allergique" sont plus sensibles que les autres à l'environnement qui joue alors un rôle de facteur aggravant. Par exemple, l'exposition prolongée à la fumée de cigarette, ou à des irritants chimiques sur les lieux de travail, viennent s'ajouter aux facteurs de risques, et peuvent alors déclencher des symptômes asthmatiques. Egalement, la pollution, certains médicaments, le stress, l'émotivité ou l'angoisse. 

Si l'ensemble de ces facteurs de risque est impliqué dans l'apparition de l'asthme, tout n'est pas complètement élucidé. Et notamment, nombres d'experts s'interrogent sur l'évolution mondiale du nombre d'asthmatiques qui augmente de moitié tous les 10 ans ! Actuellement, 10 % des adultes et 35 % des enfants sont touchés. Rien qu'en France, plus de 2,5 millions de sujets sont asthmatiques, dont un tiers d'enfants.
Selon les experts de l' Organisation Mondiale de la Santé (OMS), il y a "quelque chose" dans l'environnement sans doute lié au développement et à l'industrialisation qui entretient cette augmentation. Climat, pollution atmosphérique, urbanisation, alimentation, excès d'hygiène... Nombres d'hypothèses sont évoquées pour expliquer l'augmentation des allergies. Si leur influence est indéniable, elle n'explique pas tout et l'asthme demeure aujourd'hui encore une maladie complexe aux causes multifactorielles.

Sommaire