Symptômes et traitements de l'asthme Etes-vous asthmatique ?

Pour évaluer votre risque d'être asthmatique, répondez aux questions du test suivant :

1- Toussez-vous souvent ?

2- Avez-vous fréquemment des bronchites ?

3- En comparaison avec les personnes de votre âge, avez-vous l'impression de vous essoufler facilement à l'effort ?

4- Avez-vous de crises d'essouflement ou des sensations d'oppression, particulièrement la nuit, après un effort, ou au contact d'allergènes ?

5- Avez-vous déjà ressenti des sifflements dans votre poitrine ?

6- Connaissez-vous des asthmatiques au sein de votre famille ?

7- Certains membres de votre famille ont-ils un terrain allergique : rhume des foins, eczema, conjonctivite... ?

8- Au contact d'animaux, de poussières, de plantes... avez-vous déjà eu des réactions allergiques (yeux rouges, larmoyants, crises d'éternuements, nez qui coule) ?

9- Avez-vous déjà été dispensé de sport pendant votre enfance pour une raison respiratoire ?

10- Vous souvenez-vous avoir eu des bronchites à répétition pendant l'enfance ?

le test du souffle est simple à utiliser. il suffit de souffler le plus fort
Le test du souffle est simple à utiliser. Il suffit de souffler le plus fort possible dans un tube. © Martinan - Fotolia.com

Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, vous pouvez en parler à votre médecin. Ce test est indicatif et ne remplace pas un avis médical.

Le test du souffle

La mesure du souffle est fondamentale pour affirmer le diagnostic d'asthme. Il est possible de faire mesurer votre souffle chez votre médecin traitant. Il existe pour cela un test simple et rapide. Il est réalisé à l'aide d'un appareil appelé débitmètre expiratoire de pointe ou peak-flow. Comment ça marche ? Il suffit de souffler le plus fort et le plus vite possible dans un tube gradué qui mesure le volume d'air expiré par minute. Le principe est simple : si le débit du souffle est trop faible, c'est que le calibre des bronches est rétrécit, l'asthme notamment peut être suspecté.

Par ailleurs, des mesures du souffle plus précises peuvent être effectuées dans les services d'exploration respiratoire en ville ou à l'hôpital par un pneumologue. On y mesure notamment la quantité d'air que vous êtes capable de faire entrer et faire sortir de vos poumons en un temps très court, le volume d'air résiduel restant dans vos poumons après expiration ou encore le volume d'air que peut contenir vos poumons après inspiration.

En complément, un bilan allergologique est indispensable; quel que soit la sévérité de l'asthme. Il consiste en un interrogatoire, ainsi que sur la réalisation de tests allergiques.

Sommaire