Symptômes et traitements de l'asthme Crise d'asthme : une multitude de facteurs déclenchants

Le traitement de l'asthme se compose d'un traitement de fond et d'un traitement de crise. Ce dernier permet de soulager rapidement l'asthmatique en l'aider à ouvrir ses bronches au moment de la crise.

les allergènes peuvent provoquer des crises d'asthme.
Les allergènes peuvent provoquer des crises d'asthme. © Spflaum - Fotolia.com
Rappelons que dans le cas d'un asthme persistant, un traitement de fond doit être pris tous les jours, même en l'absence de symptômes, pour contrôler l'asthme et éviter les crises. Il s'agit d'un traitement préventif dont l'objectif est d'améliorer la qualité de vie des asthmatiques et de leurs proches. Par ailleurs, mieux on connait sa maladie, plus on arrive à la maîtriser. Il est donc important de pouvoir :

- identifier les facteurs déclenchants de vos crises pour les éviter ;
- bien connaître les effets des médicaments et prendre régulièrement son traitement de fond ;
- mettre en œuvre un traitement préventif dans certaines situations à risque (par exemple : prendre un bronchodilatateur d'action rapide et de courte durée avant un exercice physique) ;
- identifier les premiers signes de la crise d'asthme et la traiter le plus rapidement possible ;
- évaluer son état respiratoire en cas d'aggravation des symptômes et contacter son médecin sans retard si besoin.

Une crise d'asthme peut survenir dans différentes situations : contact avec un allergène (acariens, pollens, animaux...), inhalation de substances polluantes (fumées, gaz d'échappement, bombes aérosols, peintures...), après un simple rhume. La prise de certains médicaments (aspirine ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments contre l'hypertension, certains collyres, etc.) peut également favoriser les crises d'asthme. De même, une allergie alimentaire peut provoquer une crise d'asthme. Le stress et l'anxiété sont également des facteurs aggravants. Ces différents facteurs interviennent en proportion variable d'un sujet à l'autre. Chez une même personne, ils peuvent également intervenir en proportion variable en fonction de l'évolution de l'asthme.

Les bons gestes en cas de crise d'asthme

- Faites une ou deux bouffées d'aérosol bronchodilatateur (type Ventoline®) en cas de crise. N'en abusez pas ! Trop de bronchodilatateur lors d'une crise peut s'avérer dangereux.
- Consultez votre médecin si la crise dure plus de 20 minutes, malgré les bouffées d'aérosol. En son absence, dirigez-vous vers l'hôpital

Sommaire