Symptômes et traitements de l'asthme Reconnaître un asthme : une hyper sensibilité bronchique

L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches. Elle se caractérise pas une gêne respiratoire pouvant aller de la simple toux à la fameuse crise d'asthme. La gravité et la fréquence des crises varient d'une personne à l'autre.

Chez les asthmatiques le contrôle du passage de l'air dans les poumons est un peu trop sensible. Les bronches ont tendance à se contracter à la moindre agression pour faire barrage à la plus petite particule nocive présente dans l'air. Le système s'emballe pour un oui ou pour un non. On parle d' hyper sensibilité bronchique.

De l'oppression à la crise d'asthme

l'asthme est une maladie fréquente chez l'enfant, qui se manifeste le plus
L'asthme est une maladie fréquente chez l'enfant, qui se manifeste le plus souvent par des épisodes de gêne respiratoire accompagnée de sifflements. © JPC Prod - Fotolia.com

Concrètement, lorsqu'un asthmatique se trouve dans une atmosphère très polluée ou enfumée, lorsqu'il est en présence de certains animaux, ou de n'importe quel autre allergène, ses bronches se contractent involontairement par spasmes. A cela s'ajoute une inflammation de leur paroi. Contractions et inflammation des bronches réduisent considérablement le débit de l'air inspiré et expiré. C'est un peu comme si l'asthmatique respirait au travers d'une paille. Il a alors des difficultés pour chasser l'air emprisonné dans ses poumons lors de l'expiration. L'asthmatique se sent oppressé et angoissé. Parfois, apparaissent un sifflement caractéristique et une toux irritante. En cas de crise d'asthme, l'asthmatique a des difficultés à expulser l'air de ses poumons car ses bronches restent contractées donc peu ouvertes.
- Avant une crise d'asthme, il n'y a pas vraiment de signal d'alarme, mis à part parfois des symptômes de rhume comme le nez qui coule ou des éternuements.
- Le stimulus déclenchant de la crise n'est pas toujours facile à identifier. On sait cependant qu'elles surviennent plus généralement la nuit ou au petit matin.
- La crise est de gravité variable, de l'essoufflement à l'insuffisance respiratoire. Dans ce dernier cas, elle se caractérise par une gêne respiratoire brutale, une oppression thoracique ou un essoufflement avec des sifflements dans la poitrine (qui témoignent d'un rétrécissement des bronches) parfois accompagnés d'une toux sèche et de crachats blanchâtres d'aspect "perlé". Ceci provoque des sueurs et une accélération du rythme cardiaque. Elle peut durer de quelques minutes à plusieurs heures et est généralement soulagée par la position assise.
L'asthme peut être occasionnel ou persistant (tout au long de l'année).

Sommaire