Analyse sanguine

À quoi sert une analyse sanguine ?

Votre médecin vous a prescrit une analyse sanguine, après que vous lui avez décrit certains symptômes, et bien que vous vous soyez muni d'un dictionnaire pour déchiffrer les acronymes qu'il a inscrits sur l'ordonnance, impossible de comprendre ce qu'il veut faire mesurer par le labo ! Petit décryptage de cet examen bénin qu'est la prise de sang...

Pourquoi faire une analyse sanguine ?

Le bilan sanguin ne se limite pas à analyser le sang, mais aussi toutes les substances transportées par celui-ci. Les dosages de ces substances donnent des indications sur l'état de santé du patient, c'est la raison pour laquelle le médecin s'appuie souvent sur une analyse sanguine pour confirmer ou infirmer un diagnostic et affiner un traitement. Le médecin prescrit en général une analyse sanguine pour confirmer une grossesse, pour suivre l'évolution d'une pathologie chronique et adapter le traitement si besoin est, pour détecter une maladie en fonction des symptômes du patient, pour surveiller que la prise de certains traitements sur une longue période n'a pas de conséquences sur l'état de santé général, pour un bilan de santé global (qui devrait théoriquement être effectué une fois par an pour chacun d'entre nous), pour déterminer si un patient est atteint d'une maladie héréditaire, infectieuse ou génétique.

Le déroulement d'une analyse sanguine

L'analyse sanguine ne peut qu'être prescrite par un médecin : vous ne pouvez pas aller dans un laboratoire d'analyses médicales sans ordonnance. Certaines analyses sanguines imposent une prise de sang à jeun : le médecin vous le précisera, ou le laboratoire lorsque vous prendrez rendez-vous pour l'examen. Il faut évidemment éviter de faire un repas trop arrosé avant de faire une analyse sanguine, ou de fumer excessivement, car les résultats pourraient être faussés - et votre médecin désagréable lorsqu'il vous expliquera ces mêmes résultats ! La prise de sang est effectuée par un infirmier, puis le sang est analysé par des biologistes. Les résultats sont envoyés en parallèle au médecin qui a prescrit l'analyse et au patient, après quelques jours. En général, les valeurs normales sont indiquées en face de vos résultats, dont l'interprétation s'apparente parfois au déchiffrement de la pierre de Rosette ! C'est pourquoi il est nécessaire de retourner chez son médecin pour qu'il explique les résultats et, le cas échéant, prescrive un traitement.

Actualités

Dossiers