10 polluants dans votre intérieur

contreplaqués, mdf ou panneaux de particules (agglomérés) : tous émettent des
Contreplaqués, MDF ou panneaux de particules (agglomérés) : tous émettent des substances nocives. © Galina Barskaya-Fotolia.com

Contrairement à ce qu'on pense, l'air de la maison est souvent moins respirable que celui des villes. Meubles, tapis, peintures, produits d'entretien... Les polluants qu'ils dégagent peuvent être allergènes, voire cancérigènes. Les bons gestes pour s'en protéger.


Restaurés ou flambant neufs : les meubles peuvent être toxiques

Modernes ou anciens, les meubles peuvent contenir du formaldéhyde, un gaz incolore qui provoque fatigue, céphalées, vertiges, irritations des yeux et des voies respiratoires, démangeaisons, etc. Plus grave, ce gaz est aussi cancérogène.

"Meubles en contreplaqué (multiplis), latté, fibres (marque MDF) ou panneaux de particules (agglomérés), tous émettent des substances nocives, notamment à cause de leurs colles et de leurs liants synthétiques", précise Michel Droulhiole, auteur de "Dépolluer son intérieur".

Le formaldéhyde, ce n'est ni plus, ni moins que du formol quand il est dilué dans l'eau (utilisé pour conserver les corps morts). En fait on le trouve dans énormément de produits du quotidien, des colles aux cosmétiques, en passant par les isolants en mousse, les vernis, les revêtements des sols, les textiles, les livres et magazines neufs, etc. 

Conseils

Les meubles en bois massif n'en contiennent pas, mais ils présentent l'inconvénient d'être plus coûteux. Plus économiques, les meubles en bois blanc, sont aussi plus légers, pour une résistance quasi équivalente.