Asthme : 10 idées reçues passées à la moulinette Contre l'asthme il n'y a pas grand-chose à faire

Dans l'imaginaire collectif, l'asthmatique se promène toujours avec son petit boîtier, duquel il aspire le médicament magique, le bronchodilatateur, qui va lui permettre de retrouver son souffle.

les corticoïdes sont parfois prescrits contre l'asthme.
Les corticoïdes sont parfois prescrits contre l'asthme. © K-U-Häßler- Fotolia.com

Ce n'est qu'en partie vrai. D'autres médicaments, utilisés en association, permettent de lutter contre l'asthme. En effet, outre le resserrement des bronches (que les bronchodilatateurs permettent de réduire), l'asthme se caractérise aussi par leur inflammation permanente ou quasi-permanente. Elle provient du fait que les bronches sont plus sensibles et irritables que la moyenne.

Corticoïdes à faible dose

Si les bronchodilatateurs soulagent et lèvent le spasme bronchique, ils ne soignent pas pour autant l'inflammation qui, elle, persiste. Il convient donc de traiter également cet état sous-jacent. C'est le fameux traitement de fond, trop souvent négligé. Pourtant, en son absence, l'inflammation perdure, sans qu'on s'en rende nécessairement compte. Pour juguler cette inflammation, le médecin préconise souvent des corticoïdes à faible dose, diffusés directement dans les bronches.

 

Sommaire