Les conséquences sous-estimées de l'allergie respiratoire

Etre allergique n'est pas de tout repos car les allergènes sont partout ou presque ! Les personnes allergiques souffrent le plus souvent en silence et parfois sans trouver de solutions pour améliorer leur quotidien.

Les conséquences sous-estimées de l'allergie respiratoire
© Marco Lensi - Fotolia.com

Parmi les allergies respiratoires les plus fréquentes, il y a les célèbres allergies aux pollens (d'arbres, d'herbacées et de graminées). Ces allergies rendent la vie impossible à de nombreuses personnes chaque printemps et été : nez qui coule, éternuements à la chaîne mais aussi yeux qui piquent... Ce sont les symptômes les plus courants de la rhinite allergique. Ces symptômes peuvent paraître futiles, pourtant ils peuvent durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois ! Ils empoisonnent la vie des malades au point de les empêcher, par exemple, de pratiquer leur sport favori comme le raconte Amaury, un lycéen : "Pendant les cours de gym, je ne pouvais pas faire de sport d'endurance car j'avais du mal à respirer, la gorge contractée et sèche."

Autre allergie, autres difficultés : l'allergie aux acariens. Cette allergie est souvent connue car elle touche particulièrement les enfants qui vivent avec leurs peluches... véritables nids à acariens ! Eh oui, ces allergènes apprécient particulièrement les moquettes, tapis, rideaux, peluches mais aussi draps, etc. Bref, tout ce qui retient la poussière, la chaleur et l'humidité. Le milieu idéal pour s'y développer en toute tranquillité. Résultat : la vie à l'intérieur d'un logement mal aéré et potentiellement humide peut vite devenir compliquée pour les personnes allergiques.

Concernant l'allergie aux acariens, on parle d'allergie perannuelle car contrairement aux pollens, les acariens sont eux présents toute l'année !

Des conséquences au quotidien

Malheureusement, la vie des personnes allergiques est loin d'être tranquille : si la rhinite allergique n'est pas traitée, elle peut s'aggraver voire évoluer en un asthme allergique, entraînant des difficultés respiratoires mais aussi des sifflements à la respiration ou encore de l'eczéma.

Il ne faut pas non plus oublier les poils d'animaux (de chats, de chiens, de cochons d'inde...), les moisissures, ainsi que certains aliments qui peuvent engendrer de multiples réactions allergiques.

Au quotidien, les allergies respiratoires peuvent être de vrais handicaps pour les personnes allergiques : perturbation de leur sommeil, fatigue récurrente... "Toutes les nuits, quand je dormais, je toussais sans arrêt, raconte Florent, 12 ans, tellement que je finissais par vomir." Le tout ayant des effets négatifs sur leur vie quotidienne, quelle soit scolaire, professionnelle ou même sociale.

 Si vous vous sentez concerné par ces symptômes de l'allergie, n'hésitez pas : consultez votre médecin.

A lire aussi