Une alimentation variée malgré l'intolérance au gluten

Réputée difficile à vivre parce que contraignante, l'intolérance au gluten n'est pas forcément opposée à une alimentation variée. Il faut bien faire attention à ce que l'on consomme et cuisiner soi-même.

Parmi les allergies alimentaires, c'est certainement l'une des plus répandues et réputée difficile à vivre. Pourtant, l'intolérance au gluten, également appelée maladie coeliaque, n'empêche pas de mener une vie normale bien qu'elle nécessite quelques précautions.
Maladie héréditaire caractérisée par une atrophie des villosités de la muqueuse de l'intestin grêle, elle se manifeste, chez l'adulte, par des diarrhées chroniques et des carences diverses pouvant provoquer une anémie. Il est possible que la maladie soit passée inaperçue car les symptômes peuvent être très discrets (et variables d'une personne à l'autre) et l'apparition clinique tardive.

Chez l'enfant, on observe, peu de temps après l'introduction du gluten dans l'alimentation, c'est-à-dire vers l'âge de 6 mois, une perte de poids, des selles graisseuses, pâles et nauséabondes.

Bien qu'il n'existe pas de traitement de fond pour soigner la maladie, l'évitement des symptômes est possible grâce à un régime adapté. Il suffit simplement de proscrire tous les aliments susceptibles de contenir du gluten. Pas forcément évident puisque c'est une protéine présente dans le blé, le seigle et l'orge, céréales se trouvant à la base de nombreux aliments de la vie courante.

Proscrire les aliments à base de farine de blé

Parmi les aliments qu'il faut nécessairement bannir de son alimentation, se trouvent de nombreux produits de base : pain, gâteaux, biscuits, pâtisseries, pâtes, couscous, etc. Le gluten peut également se trouver caché parmi d'autres ingrédients de produits de consommation courants, comme dans certaines viandes hachées par exemple. C'est pourquoi il faut toujours prendre le temps de lire attentivement leur composition. La présence de gluten est généralement indiquée sur la plupart des étiquettes.

La liste des aliments ne contenant pas de gluten est elle aussi assez conséquente, laissant le champ libre pour des variations culinaires savoureuses. Viandes (grillées mais pas cuisinées), fruits et légumes frais, légumes secs, œuf, lait, riz, sarrasin, fécule de pomme de terre peuvent être cuisinés et accommodés à volonté. Que ce soit de bonnes crêpes au sarrasin, des gâteaux à base de farine de maïs, le champ des possibilités culinaires est presque infini ! En effet, de nombreux intolérants se sont adapté en préparant eux-mêmes leurs repas, de A à Z. Cela demande évidemment plus de temps mais quel plaisir de déguster un plat maison ! Par ailleurs, certaines boutiques spécialisées commercialisent des produits sans gluten (pâtes, biscuits, croissants, etc.) mais leur coût est évidemment plus élevé que les produits normaux.

L'intolérance au gluten nécessite simplement une bonne hygiène de vie et un peu de temps. Elle n'empêche en rien d'avoir une vie sociale épanouie. Au restaurant, n'hésitez pas à demander au chef la liste des ingrédients qui composent votre plat. Chez des amis, vous pouvez leur préciser vos interdictions et ils se chargeront, comme vous, de vous préparer des plats adaptés à votre condition. Ca n'est pas plus compliqué de faire un gâteau à base de farine de maïs qu'à base de farine de blé. Et du coup, les fruits et légumes deviennent la base du repas !

 

Lire aussi

Bien manger malgré les allergies alimentaires

 

 

Des questions, des témoignages ? Venez en discuter sur le forum santé !