Allergies : pourquoi elles augmentent ? Pollution : la grande coupable de l'épidémie allergique ?

les pics de pollution à répétition peuvent aggraver les symptômes des
Les pics de pollution à répétition peuvent aggraver les symptômes des allergiques. © Johan Larson - Fotolia.com

Depuis la crise pétrolière de 1974, les habitudes de vie dans les pays industrialisés ont été modifiées. L'exposition à la pollution des villes, en particulier aux dégagements automobiles (ozone, particules diesel) est aujourd'hui encore évoquée pour expliquer l'augmentation des allergies. Et la plupart des études vont dans le même sens : l'augmentation des allergies va de paire avec l'augmentation de la pollution automobile. Dans son état des lieux de l'allergie en France, publié en mars dernier, l'Agence nationale de l'environnement (Anses) constate que la pollution atmosphérique, mais aussi le réchauffement climatique pourraient contribuer à favoriser les réactions allergiques aux pollens en allongeant la durée de la pollinisation. "Des études expérimentales montrent que l'élévation des températures atmosphériques et de la concentration en CO2 rend certains pollens plus allergisants", indique ce rapport.

De quoi s'enfermer chez soi ? Surtout pas : notre environnement est cinq fois plus pollué à l'intérieur qu'à l'extérieur ! En effet, nos appartements sont aujourd'hui plus petits, mais aussi mieux isolés et plus chauffés donc plus confinés et plus humides. De plus l'air y circule moins bien. Ceci favorisant l'accumulation de poussières et le développement des acariens, dont on sait qu'ils sont responsables de l'apparition des allergies. Par ailleurs, la perte d'habitudes simples, comme par exemple suspendre les draps sur le rebord des fenêtres, situation qu'on observe désormais qu'exceptionnellement, n'a fait qu'accroître le nombre d'allergiques. La pollution intérieure, c'est aussi l'arrivée de nouveaux produits chimiques tous plus polluants les uns que les autres : il s'agit des composés organiques volatiles que l'on trouve dans les colles ou les vernis, utilisés dans notre mobilier, mais aussi dans les produits d'entretien. Et là encore, le manque d'aération de nos intérieurs peut expliquer que nous développions des allergies. 

Pollution verte. Enfin, le paysage de notre pays s'est lui aussi modifié au cours de ces trente dernières années aboutissant à une explosion de quantités de pollens dans l'environnement de plus en plus importante chaque année, à tel point que le terme de "pollution verte" est désormais employé pour les pollens. On retrouve désormais des pollens du midi de la France au Nord du pays. Au Japon, si les mesures anti-pollution sont drastiques, elles n'empêchent pas l'explosion des allergies. C'est que le pays rencontre un autre problème : la recrudescence des pollens de cèdres, du fait que ces arbres autrefois utilisés pour construire les maisons ne sont plus exploités.  

Sommaire