Allergie au soleil : symptômes et traitement

La forme la plus courante de l'allergie au soleil, appelée lucite, désigne une réaction allergique cutanée déclenchée par l'exposition aux rayons ultraviolets du soleil. Cette affection bénigne touche très majoritairement les femmes entre 15 et 35 ans. Quels sont ses symptômes caractéristiques et quel traitement est envisagé ?

Allergie au soleil : symptômes et traitement
© Subscription - Fotolia.com

Les symptômes de la lucite estivale :
En cas de réaction allergique aux rayons UV du soleil, la peau se couvre de plaques rouges ou de petits boutons (cloques), principalement sur les zones découvertes du corps, notamment au niveau des épaules, des bras, des jambes et du torse, plus rarement au visage. La lucite apparaît généralement après la première exposition solaire, particulièrement en cas d'ensoleillement important. Elle provoque des démangeaisons qui débutent fréquemment au niveau du décolleté. La lucite estivale bénigne peut apparaître pendant plusieurs années consécutives et disparaître par la suite.

Diagnostiquer et traiter une allergie au soleil :
Le médecin, dermatologue ou allergologue pose le diagnostic de l'allergie solaire par examen de la peau. Un phototest peut être réalisé pour mettre en évidence la réaction de la peau au soleil : il consiste en l'émission d'une petite quantité de rayons UV sur l'épaule ou le dos.
La prise en charge est simple. Pour éviter ou limiter le risque de réaction allergique cutanée, il est essentiel de s'exposer de manière progressive et mesurée au soleil. L'application d'une crème solaire à fort indice de protection est nécessaire. Enfin, certains compléments alimentaires comme le bêtacarotène, associés notamment au sélénium, et aux vitamines C et E, peuvent être indiqués pour renforcer l'autoprotection de la peau.

Des allergies solaires plus rares :
Certaines formes plus rares d'allergies au soleil se différencient de la lucite bénigne : comme la lucite polymorphe, qui se manifeste par des lésions cutanées sous forme de plaques rouges, et ce même en cas d'ensoleillement faible. Citons aussi l'urticaire solaire, qui se caractérise par des éruptions cutanées survenant très rapidement après l'exposition au soleil, et disparaissant à l'ombre.

A retenir : 
Réaction allergique cutanée déclenchée par l'exposition aux rayons UV.
* Affection bénigne.
* Prévention/traitement : exposition progressive au soleil, application de crème solaire.

Lire aussi :