Tabac : comment éviter les rechutes ? Du sport pour calmer les nerfs à vif

Lorsque Bruno a arrêté de fumer, il a été pris de pulsions alimentaires pour compenser. Mais rapidement il a réagi et sait que "le mieux pour arrêter de fumer est d'être attentif à ce qu'on mange et de faire du sport pour éliminer et calmer ses nerfs parfois à vif".

Pour Barbara, la cigarette du matin était la plus difficile à éviter, pourtant son envie d'arrêter le tabac était plus forte. Du coup, elle a compensé par une autre activité : "Je suis devenue une accro du sport le matin." Mais elle reconnait aussi qu'en parler autour d'elle l'a beaucoup aidée, "surtout auprès d'anciens fumeurs car il n'y a qu'un addict qui peut comprendre un autre addict".

Pourquoi ça marche ?

La prise de poids est courante lors de l'arrêt du tabac, elle est en général assez importante, mais se reperd ensuite sur le long terme. Elle est principalement due à une compensation de l'arrêt du tabac par une alimentation plus importante, à des grignotages plus nombreux (pour "remplacer" une cigarette). Mais aussi parce que la nicotine contenue dans les cigarettes est un coupe-faim et l'alimentation est donc moins importante chez le fumeur que chez le non-fumeur. Le sport permet à la fois d'éliminer l'excès de calories ingérées pendant l'arrêt, mais aussi de sécréter les endorphines (molécules procurant plaisir et détente) qui aident à supporter le manque du tabac en remplaçant ses effets.

Sommaire