Tabac : comment éviter les rechutes ? Du bricolage, de la photo, de la broderie : il faut s'occuper

Lorsqu'Alain a décidé d'arrêter de fumer, il s'est vite rendu compte qu'il fallait qu'il s'occupe l'esprit pour ne pas penser à la cigarette. Les tics avec les doigts étaient aussi nombreux, alors pourquoi ne pas bricoler ? Avec volonté et courage, l'arrêt peut être très productif en termes de travaux manuels.

Pourquoi ça marche ?

 Le bricolage, le tricot, la peinture... Quelle que soit l'activité, elle doit être très prenante. Ainsi, le cerveau est occupé et l'esprit ne peut pas divaguer en pensant par exemple à aller s'en griller une petite... C'est le risque de la télévision par exemple : une page de publicité interrompt la concentration et l'envie de fumer revient comme un automatisme. Une activité qui demande concentration, mais pas de stress (comme c'est le cas avec certains jeux de cartes par exemple) permet de combler le manque en évitant la rechute. Des activités de ce type existent pour tous les âges et pour tous les goûts. Mais un peu de patience, parfois il faut passer par plusieurs essais avant de trouver la bonne.

Sommaire