Tabac : vers une hausse des prix radicale

Les mesures prises par l'Etat pour dissuader les fumeurs ont été sans effet sur la consommation de tabac des Français au cours des dix dernières années, révèle un rapport de la Cour des comptes.

Tabac : vers une hausse des prix radicale
© Evgeny Shevchenko - Fotolia.com

Augmenter les prix des paquets de cigarettes ou interdire de fumer dans les lieux publics, seraient sans effet sur le tabagisme des Français. Le rapport de la Cour des comptes, révélé par Europe 1, ce jeudi, dresse un bilan très mitigé de dix années de politique de santé publique. Après une légère baisse, la consommation de tabac a en effet retrouvé son niveau d'origine : 1 Français sur 3 fume ! En outre, les femmes, les jeunes et les plus pauvres fument de plus en plus. Le rapport détaille les mesures mises en place par l'Etat et apporte des pistes d'amélioration. Sur l'augmentation des prix, le rapport est formel : oui, elle a des effets sur le tabagisme, mais si et seulement si elle est radicale. C'est la seule manière d'obtenir des effets rapides et concrets, souligne le rapport. Quant à interdire de fumer dans les lieux publics ou empêcher la vente de tabac aux mineurs, ce sont certes de bonnes idées, mais qui ne peuvent pas être efficace en l'absence de contrôles et de sanctions. La Cour des comptes recommande des mesures concrètes, par exemple de fermer temporairement un bureau de tabac qui n'a pas respecté l'interdiction de ventes aux mineures. La Cour propose également de ranger les paquets de cigarettes des bureaux de tabac, non plus en ligne derrière le comptoir, mais dans des zones non visibles. Enfin, faute de moyens, les campagnes de prévention ne seraient pas suffisamment efficaces. Il faudrait cibler davantage les jeunes, souvent moins réceptifs aux campagnes, préconise la Cour des comptes et mobiliser tous les acteurs de la lutte anti-tabac sous une seule et même autorité, pour gagner en efficacité.