Le sevrage à domicile, une autre façon d'en finir avec l'alcool

Un, deux verres d'alcool... Quand doit-on s'inquiéter de notre consommation ? Quand présente-t-elle un danger pour la santé ?

L'alcoolodépendance

C'est le stade ultime de l'usage abusif. L'alcoolodépendance dépend non seulement de la quantité d'alcool ingéré, mais aussi des modalités de consommation avec désir irrépressible de boire et perte de contrôle. Trois facteurs expliqueraient le dérapage vers les troubles de l'alcoolisation :

 Une sensibilité cérébrale plus ou moins prononcée aux effets psychotropes de l'alcool.

 Des gènes dits de "vulnérabilité", susceptibles d'augmenter le facteur de risque d'alcoolodépendance.

 L'influence du milieu culturel et les habitudes de consommation jouent un rôle prépondérant dans l'éducation que l'on acquiert avec le produit.

C'est bien l'ensemble de ces facteurs qui jouent un rôle dans notre rapport personnel à l'alcool.