Maison de Solenn : traiter l'adolescent dans sa globalité Des soins toujours individualisés

l'adolescent suit des cours et des ateliers individuels.
L'adolescent suit des cours et des ateliers individuels. © skampixel - Fotolia

Pour soigner l'anorexie mentale par exemple, l'équipe soignante de la MDA reçoit d'abord les jeunes en consultation. Leur situation est évaluée et un suivi leur est proposé en ambulatoire dans la majorité des cas. Si l'état de santé du patient le nécessite, il sera hospitalisé de jour ou à temps plein.

Un projet de soins lui est alors proposé, combinant un traitement physique, psychologique et psychiatrique, mais pas seulement. Pour permettre à l'adolescent de se reconstruire, l'ordonnance peut contenir un large éventail d'activités, qui font partie intégrante de son traitement. Au programme, des cours et des ateliers qui peuvent être individuels.

Des soins revus chaque semaine

Car il faut dire que la MDA n'est pas un hôpital classique : elle abrite une cuisine aux normes pour les ateliers culinaires, une salle de sport lumineuse, une médiathèque, une vétothèque (une bibliothèque dans laquelle les livres seraient des vêtements), un studio radio, des instruments de musique, des salles de classe...

Chaque ado reçoit ainsi un traitement complet et individuel. "Il n'existe pas un seul programme de guérison applicable à tous les jeunes qui souffrent d'anorexie mentale. C'est pourquoi nos projets sont très individualisés, et que les programmes de soins sont établis à la semaine", explique le Pr Marie-Rose Moro, chef de service à la MDA.

Sommaire