Complications chirurgicales

hôpital.
Hôpital. © Spotmatikphoto - Fotolia.com

Entre l'effet "blouse blanche" et la peur de l'anesthésie, se faire opérer n'est jamais un moment agréable. Mais si cette dernière est souvent injustifiée dans la mesure où les risques liés à l'anesthésie sont extrêmement rares, il est une chose que l'on sait moins, c'est que fumer avant et après une opération multiplie par trois les risques de complications
Par complications on entend notamment des problèmes respiratoires, des risques infectieux, une cicatrisation et des sutures des organes moins efficaces et un retard de consolidation osseuse en cas de fracture. A contrario, arrêter de fumer avant une opération chirurgicale diminue ces risques. 

N'hésitez pas à en parler à vos médecins si votre opération est programmée plusieurs semaines à l'avance. Y compris à l'anesthésiste, lors de la consultation pré-opératoire. Ils vous aideront à évaluer votre niveau de dépendance et pourront vous proposer différentes stratégies.