Hypocondriaques : tout savoir en 10 réponses Guérir complètement, c'est possible

Non, l'hypocondrie n'est pas une fatalité. Il est tout à fait possible de guérir, même si le chemin est souvent long et douloureux.

Bien sûr, si le phénomène est récent et pas encore chronique, il sera probablement plus simple de guérir de l'hypocondrie. Mais même lorsqu'on est hypocondriaque depuis 20 ans, la psychothérapie peut permettre de sortir la tête de l'eau.
Un seul pré-requis, nénamoins de taille : la volonté. Le malade doit réellement souhaiter guérir. Et ce n'est pas une évidence, loin de là. D'une part, le patient retire, comme nous l'avons souligné, des bénéfices secondaires de sa maladie. Mais surtout, de son point de vue, "l'hypocondrie est aussi une façon de se protéger de la mort : tant qu'on souffre, c'est qu'on est vivant". Il faut donc réussir à se détacher de ce mode de pensée avant de pouvoir guérir.

l'hypocondrie n'est pas une fatalité.
L'hypocondrie n'est pas une fatalité. © Eléonore H - Fotolia.com
Risques de rechute

Ensuite, la clé consiste à comprendre d'où provient le symptôme qui fait souffrir l'hypocondriaque. "Je me souviens d'un patient qui continuait de souffrir d'un ulcère à l'estomac bien qu'il soit guéri depuis longtemps, relate Michèle Declerck. En quelques séances, il a réalisé que ce trou dans l'estomac correspondait au trou noir qu'il ressentait, du fait qu'il n'avait plus sa place de protecteur de sa mère, qui avait refait sa vie. Bien sûr, ce n'est pas toujours aussi clair et rapide que ça. Mais dès lors que le patient comprend la signification du symptôme qui le préoccupe, on est sur la bonne voie."

Reste ensuite à tout reconstruire, surtout si la maladie traînait depuis des années. Tout tournait autour d'elle, il va donc falloir trouver un autre mode de fonctionnement. Mais c'est évidemment pour le mieux, puisqu'il va à nouveau être possible d'avoir des activités professionnelles et sociales, bref, de vivre pleinement.
Attention, le risque de rechute n'est toutefois pas négligeable, mais même pour les cas les plus sévères, on peut obtenir de très longues rémissions.

Sommaire