Femmes et tabac : 7 bonnes raisons pour arrêter La pilule sans risque ?

après 35 ans : on oublie l'association tabac + pilule.
Après 35 ans : on oublie l'association tabac + pilule. © catherina holder - Fotolia

C'est bien connu, tabac et pilule ne font pas bon ménage.

Le tabagisme est un des principaux facteurs de risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral. L'artérite des membres inférieurs, les anévrismes, l'hypertension artérielle sont également liés, en partie, à la fumée de tabac.

Certaines pilules (combinées), mais aussi le patch contraceptif et l'anneau vaginal contiennent des œstrogènes qui ont tendance à rendre le sang plus visqueux.

L'association des deux (pilule et contraceptif) augmente ainsi le risque de formation de caillots sanguins et donc d'accident cardiovasculaire.

Oui mais voilà, il n'y a guère d'autres alternatives que les contraceptifs pour éviter les grossesses non désirées. Les gynécologues ont donc tendance à tolérer l'association pilule combinée/tabac jusqu'à 35 ans, les accidents coronariens frappant quasi exclusivement les fumeuses sous contraception âgées de plus de 35 ans. C'est le temps nécessaire à la fragilisation des vaisseaux par le tabac et le vieillissement. Avant, il n'est donc pas du tout conseillé d'arrêter sa contraception si on fume et que l'on ne désire pas avoir d'enfant. Par contre, après 35 ans, si vous fumez, le gynécologue vous proposera un contraceptif ne contenant pas d'œstrogènes (pilule progestative, DIU, implant).

 Quoi qu'il en soit, c'est avant tout le tabagisme qui est dangereux. Une femme qui fume, même sans contraception, est bien plus exposée à un infarctus qu'une femme qui ne fume pas et qui prend la pilule.

Sommaire