Mieux comprendre le TOC Une triple origine pour les TOC : génétique, biologique et environnementale

Vous vous dites que votre mère, à force de toujours tout ranger impeccablement, va finir par développer un TOC ?

Hé bien, a priori non, cela ne se passe pas vraiment comme cela.

En effet, bien qu'elles ne soient pas exactement déterminées, les causes des TOC seraient triples :

 Une origine génétique : Une vulnérabilité génétique est suspectée et actuellement à l'étude.

 Une origine biologique : "Il a été montré que les patients souffrant de TOC auraient des zones du cerveau déficientes en neurotransmetteurs, notamment en sérotonine. C'est pour cela que les médicaments prescrits ont pour objectif de pallier ce manque sérotoninergique", précise le Dr Chapelle.

 Une origine environnementale ou psychologique : "Ca ne veut pas forcément dire qu'une éducation stricte ou que des parents particulièrement portés sur la propreté par exemple auront des enfants qui souffriront de TOC, nuance-t-il. Par contre, un environnement anxiogène de manière générale peut contribuer à renforcer une tendance au TOC déjà présente." L'environnement en question peut être social, familial ou bien encore professionnel.  

"En revanche, ce que nous savons, souligne le psychiatre, c'est qu'il y a une zone du cerveau que l'on pense être associée à l'expression du TOC.

Ce sont les différents travaux et études réalisés sur les tumeurs cérébrales qui ont permis de déterminer, par hasard, comme bien souvent en médecine, qu'il y avait certaines zones associées aux TOC. Aujourd'hui, nous sommes arrivés à un consensus sur une origine neurophysiologique partielle des TOC. En fait, lors d'un traitement expérimental par électro-stimulation d'un malade atteint de la maladie de Parkinson, qui se trouvait également être touché par un TOC, on s'est aperçu que le traitement avait supprimé le TOC de ce patient. On en a déduit qu'il existe une zone proche de celle atteinte par Parkinson, qui est impliquée dans l'expression des TOC."

 

Sommaire