Mieux comprendre le TOC De grandes incidences sur la vie du malade

A priori, on pourrait penser qu'outre le fait de nettoyer un peu plus son appart ement que la moyenne ou de vérifier un peu mieux que tout le monde que tout est bien fermé, le TOC n'est finalement pas bien grave.

Même si ça n'est pas non plus gravissime à proprement parler, dans la mesure où le pronostic vital n'est pas remis en cause, le TOC est une affection particulièrement handicapante au quotidien.

Imaginez que vous deviez passer 4 heures par jour à vous laver les mains ou ne plus pouvoir serrer la main des gens, de peur qu'ils ne vous refilent quelque saleté. Christophe Demonfaucon vice-président de l'Association française de personnes souffrant de troubles obsessionnels et compulsifs, confie que "dans certains cas, les personnes peuvent aller jusqu'à casser la poignée de la porte pour vérifier qu'elle est résistante".  

Les TOC apparaissent souvent à l'adolescence

L'impact des TOC sur la vie des malades est considérable, que ce soit chez les enfants ou les adultes. Parce que le TOC n'est pas l'apanage des adultes, au contraire : bien souvent, celui-ci se développe avant 25 ans : soit dans l'enfance (vers 7/8 ans) soit, le plus souvent, à l'adolescence (vers 12/13 ans).  

"De nombreux patients viennent consulter vers 18/19 ans, ce qui leur permet d'obtenir de bons résultats avec les traitements, explique le Dr Chapelle. Comme dans bien d'autres cas, plus la prise en charge est précoce, meilleurs seront les résultats."

Parce que plus la prise en charge est tardive, plus le TOC sera difficile à éradiquer, du moins à atténuer. Par ailleurs, le TOC provoque des dommages collatéraux non-négligeables, notamment pour les enfants.  

"S'il n'y a pas prise de conscience de la part de l'entourage et du malade lui-même de son trouble et de la nécessité de se soigner, le patient entre dans une sorte de déni, avertit Christophe Demonfaucon. Et la conséquence directe de cette attitude est qu'il aura des difficultés à suivre le traitement. Sans oublier que si le TOC est sévère, il peut avoir des répercussions importantes sur la vie de l'enfant, notamment sur la scolarité, les résultats de l'enfant étant dans ce cas-là en baisse significative. Par ailleurs, il peut être extrêmement fatigué parce qu'il peut lui arriver de se réveiller la nuit pour satisfaire ses compulsions."

Dans la vie professionnelle, les répercussions sont importantes aussi, dans la mesure où le TOC peut prendre énormément de temps au malade, temps qui ne pourra être consacré au travail. Et plus l'environnement est anxiogène, plus le TOC a tendance à prendre de l'importance. Un véritable cercle vicieux en somme.

Sommaire