Je suis phobique mais je me soigne La peur la plus fréquente : l'arachnophobie

Tout le monde peut se sentir concerné de près ou de loin par les phobies. Que ce soit une peur irraisonnée des limaces, l'impossibilité de monter dans un avion ou encore de garder son calme face à un pigeon, il y a forcément quelque chose qui vous fait peur...

Phobie a pour origine le mot grec phobos, qui indique une peur intense avec une idée de fuite et de désordre. En tant que terme médical, la phobie désigne une crainte angoissante d'un objet ou d'une situation donnée. Crainte qui provoque une anxiété qui ne pourra s'apaiser qu'en l'absence de l'objet dit phobogène (qui génère l'angoisse phobique). 

l'une des peurs les plus fréquentes est la peur de nos amis à huit pattes.
L'une des peurs les plus fréquentes est la peur de nos amis à huit pattes. © Marcel Noël / Galerie Photos de l'Internaute

Si la peur et l'angoisse sont des émotions habituelles, au même titre que la colère, le plaisir ou la tristesse, la phobie, elle, "est une peur extrême, irrationnelle, exagérée d'une situation (ascenseur), d'un objet (couteau), d'une chose (animal), etc. " précise Stéphane Roy, psychologue et psychothérapeute et spécialiste des thérapies de groupe de l'anxiété sociale. La phobie, contrairement à la peur, entraîne un réel handicap dans la vie quotidienne (domaine familial, professionnel ou social/amical)."

La phobie, contrairement à la peur, est un réel handicap

Selon une enquête réalisée par l'Internaute Magazine en mars 2006 et à laquelle 2 000 personnes ont répondu, environ 82% des participants déclarent souffrir d'angoisses et de peurs.

La liste des ces phobies étant pratiquement interminable, voici quelques unes des peurs les plus souvent rencontrées : arachnophobie (peur des araignées, ophidiophobie (peur des serpents),  acrophobie (peur des hauteurs), aquaphobie (peur de l'eau), brontophobie (peur des orages), l'hématophobie (peur du sang).

Il y a en a également des plus originales... Peur des escaliers (climacophobie), des forêts (hylophobie), de l'aube (aurophobie), des éclairs (astraphobie) : les phobies se déclinent pratiquement à l'infini...

 

On parle donc de phobie à partir du moment où l'on panique alors que rien ne nous menace directement, que l'on commence à avoir des raisonnements tortueux (comme de se dire que la tourterelle est pleine de mauvaises intentions envers nous ou que le rat que l'on croise va forcément nous sauter dessus).  

Sommaire